Stress et médecine traditionnelle chinoise

Stress et médecine traditionnelle chinoise

Le stress, autrement dit comment un individu perçoit des contraintes ou pressions provenant de l’environnement, il va générer un ensemble de réactions aux trois plans de son existence, soit mental, émotionnel et physique.
Le stress n’est donc pas quelque chose de négatif en soi. Le stress est une invitation à se mettre en mouvement, afin de résoudre un état de tension.   Cette tension est inhérente à notre existence puisque la vie est à chaque instant renouvelée, par le mouvement et l’impermanence.  Je ne suis pas la personne que j’étais et ni celle que je serai.  Dans les traditions asiatiques, la rivière est souvent utilisée métaphoriquement à cette fin : « est-ce que la rivière que je regarde maintenant est la même que celle il y a un instant? »
Afin de nous accorder avec ce principe vital, nous devons rester nous-même toujours en mouvement.  La définition même de la santé, selon la médecine chinoise, est la libre circulation de l’énergie, au niveau physique, émotionnel et mental.
Nous restons en mouvement par:

  • L’action d’ordre physique : On aide quelqu’un en détresse, on fait du ménage lorsque c’est nécessaire, on travaille pour avoir de l’argent.
  • L’action d’ordre mental/émotionnel : face à ce qu’on ne peut changer (que ce soit une croyance ou une réalité), nous changeons de perception. Souvent, pour trouver résolution, nous devons nous laisser porter par une perception qui nous inclus dans quelque chose de plus vaste que soi. Les phrases clés « c’est le destin », « tout chose arrive pour une raison », « le temps arrange les choses »,  en sont des exemples fameux.

Lorsque nous ne sommes pas en mouvement, nous entrons dans un état de stagnation.  Cela est la base sur laquelle tout phénomène pathologique se construira selon la médecine chinoise.

Pathologie

Le premier organe qui sera affecté par la stagnation d’énergie est le Foie.
Cela s’explique par le fait qu’en médecine chinoise, selon la théorie des 5 phases, le Foie appartient à la phase Bois: le Bois est cette force émergente qui arrive au printemps suite à la latence hivernale.  Il représente le mouvement même, tant au niveau physique (les muscles et les tendons qui permettent au corps de se mouvoir) que mental (il est l’aspect de la psyché qui constitue les allées et les venues de la conscience, ainsi que la conscience qui sort du corps la nuit pour atteindre le monde du rêve: on l’appelle le Hun en médecine chinoise).
Ce qui correspond au Bois est donc, 

  • Dans la Nature : le printemps, le vent (on connaît bien l’expression « un vent de changement »)
  • Dans l’Homme : le Foie, les yeux (le Hun utilise le sens visuel pour capter l’information et la ramener vers soi pour être intégrée), les muscles et les tendons.

Le Foie en stagnation donnera des symptômes, comme tous les organes, d’ordre mental, émotionnel, et physique.  Voici sous forme de petit questionnaire les symptômes typiques de la stagnation du Qi (énergie) du Foie :

SPHÈRE DU FOIE

  • J’ai souvent l’impression que la vie est injuste
  • On dit de moi que je suis colérique
  • Souvent je suis irritable et je ressens de la frustration
  • Mes trapèzes sont tendus
  • Mon cou est tendu
  • J’ai souvent des maux de tête, parfois des migraines
  • Je sens comme un nœud dans ma poitrine
  • J’ai parfois une boule à la gorge
  • Mes règles sont douloureuses, j’ai tendance à avoir des crampes
  • Mon cycle menstruel est irrégulier

À long terme, la stagnation de l’énergie du Foie se transformera en chaleur.  Comme il est le principal réservoir de sang dans le corps, il transmettra sa chaleur au liquide rouge, qui circulera et causera alors:
L’inflammation dans les vaisseaux sanguins.  Pour tenter de réduire l’inflammation, le corps produira des mucosités (plaques d’athéromes) qui éventuellement pourraient bloquer les artères.
Des symptômes de chaleur/brûlure un peu partout dans le corps et sur la peau (syndrome de chaleur du sang)
Lorsque le Foie est en stagnation, il n’hésitera pas à affecter d’autres organes, toujours selon la logique des 5 phases.
Il pourra attaquer la sphère digestive, la Rate/Estomac :
Sa fonction de transport et transformation des aliments et liquides est alors compromise

SPHÈRE DE LA RATE/PANCRÉAS

  • J’ai tendance à me soucier beaucoup pour rien
  • Mes pensées ont tendance à tourner en rond sans arrêt
  • Je suis fatigué
  • Je ressens moins la faim depuis un certain temps
  • Ma digestion est fragile
  • J’ai des ballonnements, des gaz
  • Mes selles sont plus molles que d’habitude.  J’ai parfois même la diarrhée
  • J’ai des brûlures d’estomac

Il pourra évacuer son excès vers le Cœur :

SPHÈRE DU COEUR

  • Je ressens moins la joie qu’à l’habitude
  • Je ris beaucoup quand je suis nerveux
  • On me dit que je parle trop vite
  • Je me sens fébrile, agité, je sursaute facilement
  • J’ai de la difficulté à me concentrer. Ma mémoire est moins bonne qu’elle l’était.
  • Mon sommeil est léger, j’ai une tendance à l’insomnie
  • J’ai souvent des bouffées de chaleur au visage
  • Je sens mon cœur battre dans ma poitrine quand je suis nerveux

Il pourra également attaquer le Poumon…

SPHÈRE DU POUMON

La tristesse est une émotion que je ressens souvent
J’ai peu envie de parler, ma voix n’est pas forte
J’attrape souvent le rhume
Ma respiration est difficile
je tousse
Je transpire facilement, au moindre effort.
Finalement, il pourra affecter la sphère du Rein :

SPHÈRE DU REIN

J’ai l’impression d’avoir perdu ma volonté, ma détermination
Je me sens déprimé
J’ai moins de désir sexuel qu’avant
Je ressens facilement la peur ou l’anxiété
Les gens autour de moi me disent que je paranoïe facilement
J’ai mal au bas du dos
Je me lève quelques fois par nuit pour uriner
Je transpire la nuit
Chaque individu aura une tendance constitutionnelle à être affecté au niveau d’un Organe plutôt qu’un autre.  L’apprentissage essentiel est alors de développer la Vertu qui correspond à notre Organe en faiblesse.
Pour le Bois : l’excès de colère, l’arrogance, l’irritabilité devra être maîtrisée par l’émerge la Bonté
Pour le Métal : la tristesse, la léthargie, le deuil doit être surmontée pour développer l’Intégrité et la transparence
Pour le Feu : l’excitation fébrile, l’agitation anxieuse, la joie non-authentique devra être calmée et de la se développera un sens de l’Ordre.  Cet Ordre sera la capacité à éprouver de la joie et du bonheur tout en ayant un sens clair des limites.
Pour la Terre : le souci, les pensées obsessives devront se calmer et ainsi arrivera la Confiance
Pour l’Eau : La peur, la Terreur, la paranoia devra être utilisée pour développer la Sagesse
Puisque à cet égard, notre destinée nous dicte l’opposé de notre Nature, il sera de notre ressort de développer la Vertu associée à notre faiblesse constitutionnelle.  Ainsi, nous accomplirons l’intégralité de notre chemin de vie.

Mal au dos ? Nettoyage au riz….

Mal au dos ? Nettoyage au riz….

Grâce à ce nettoyage au riz, finies les douleurs au dos, dans les articulations et au cou!

Les toxines s’accumulent dans notre corps et affectent les fonctions vitales. C’est pour cela qu’il faut éliminer toutes les toxines pour aider votre corps à fonctionner correctement. Aujourd’hui, il existe beaucoup de traitements de désintoxication, il ne reste plus qu’à choisir votre préféré. Mais le plus efficace reste la méthode désintoxication au riz.

  • Utilisez autant de cuillères de riz brun que le nombre de vos années. Par exemple, si vous avez 30 ans, utiliser 30 cuillères à soupe de riz brun.
    Rincez bien le riz et placez-le dans un bocal.
    Versez de l’eau chaude dessus, mettez le couvercle et laissez reposer dans votre réfrigérateur.
    Le lendemain matin, drainez le liquide. Cuire une cuillère à soupe de riz pendant 3-4 minutes sans ajouter de sel. Ajoutez de l’eau régulièrement.
    Mangez votre riz cuit avant de manger ou boire autre chose, de préférence dès votre réveil.
    Versez de l’eau chaude sur le riz restant dans votre pot et le garder dans votre réfrigérateur jusqu’au lendemain matin. La procédure est à peu près la même que la première fois.
    Répétez le traitement de nettoyage tous les jours jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de riz.

Le secret de cette méthode est dans la structure cristalline des grains de riz. Humidifier le riz et les grains d’amidon supprime la houle. De cette façon, le riz est digéré dans l’intestin, et non pas dans votre estomac, donc il agit comme absorbant.
Cette méthode permet à l’intestin, les vaisseaux sanguins, les articulations et d’autres parties du corps de libérer les toxines, les métaux lourds et les produits chimiques qu’ils contiennent. La méthode de désintoxication au riz régule le métabolisme et le poids. Ce traitement vous fera paraître à la fois plus sain et plus jeune.
Pour des résultats optimaux, les nutritionnistes disent qu’après avoir mangé votre riz le matin, vous ne devriez rien manger ni boire pendant au moins 3 heures.
Le nettoyage au riz élimine les courbatures, y compris celles du dos, du cou ainsi que les douleurs articulaires. Cela peut prendre quelques temps avant que vous ne récupérez entièrement, les résultats n’apparaissent pas instantanément. Le processus de nettoyage commence après deux semaines et vous vous en apercevrez. Votre corps va éliminer les toxines par l’urine et les selles. Ne paniquez pas si votre urine change de couleur et devient trouble.
Après avoir terminé le traitement de désintoxication au riz, votre corps va commencer son processus d’auto-nettoyage qui durera pendant quelques mois. Une fois l’ensemble du processus terminé, vous serez surpris de voir les résultats.
Rappelez-vous, vous devriez boire au moins 2 litres de liquides chaque jour. L’eau et le thé vert sont la meilleure option.

11 manières d’éliminer le pH acide de votre corps

11 manières d’éliminer le pH acide de votre corps

L’équilibre du Ph de notre corps est l’une des clés pour jouir d’une excellente santé. Cela nous permet d’identifier si notre corps est dans un état sain d’alcalinité, ou si les niveaux d’acidité sont très élevés et nous mettent en danger.
Le pH est en réalité le potentiel hydrogène qui est une moyenne de la concentration des ions d’hydrogène dans notre corps. Pour comprendre cela plus facilement, nous devons prendre en compte que les niveaux d’acidité de notre corps se mesurent sur une échelle de 1 à 14, 1 étant le plus acide, 7 le plus neutre, et 14 le plus alcalin. Le niveau parfait pour jouir d’une bonne santé est de 7,3 à 7,45. Cependant, certains agents présents dans la pollution, dans la mauvaise nourriture ou provoqués par le stress peuvent élever nos niveaux d’acidité et altérer le pH, en le réduisant considérablement.
Lorsque le pH est altéré, le sang réagit et « vole » les nutriments nécessaires à son fonctionnement normal dans les autres organes vitaux. La personne touchée peut donc expérimenter des sensations de fatigue,des maux de tête, des problèmes digestifs, une déminéralisation des ongles et des cheveux, entre autres.
Pourquoi est-il important d’équilibrer le pH de notre corps ?
Quand notre corps est légèrement alcalin, c’est-à-dire avec un pH dans le sang légèrement supérieur à 7, il nous protège de diverses maladies. A l’inverse, quand notre corps a un niveau d’acidité élevé, il tombe malade plus facilement et peut souffrir de pathologies chroniques comme le diabète, l’obésité, les migraines, les cataractes, le cancer, l’arthrite, les allergies, l’ostéoporose, entre autres problèmes.

L’alimentation et le pH

équilibre du PH

Tout ce que nous mangeons et buvons influe sur notre pH, dans un sens positif comme négatif. Certains aliments augmentent nos niveaux d’acidité quand d’autres ont la faculté de nous alcaliniser. D’un point de vue général, les aliments d’origine animale comme la viande et les produits laitiers, élèvent nos niveaux d’acidité. A l’inverse, les aliments d’origine végétale comme les fruits et les légumes ont la propriété de nous alcaliniser. Comme nous avons besoin d’un pH neutre, l’idéal est de consommer de manière équilibrée les deux types d’aliments. Dans la mesure du possible, il faut éviter les aliments qui nous acidifie dans de grandes proportions, comme le fast-food ou les aliments transformés.

 

Comment pouvons-nous éliminer l’acidité de notre corps et équilibrer notre pH ?

équilibrer le PH

En plus de prendre en compte notre alimentation, il est important de faire également attention aux facteurs environnementaux qui peuvent déséquilibrer notre pH. Pour cette raison, il est important de ne pas utiliser des produits de nettoyage ou d’hygiène qui sont hautement toxiques, et d’opter pour des alternatives naturelles ou bio. Il est donc essentiel de prendre en compte quelques recommandations simples pour combattre l’excès d’acidité et équilibrer le pH.

  • Augmenter la consommation de légumes verts et boire un smoothie vert par jour.
  • Adopter la bonne habitude de boire un verre d’eau tiède avec du citron à jeun tous les matins (l’acide citrique a un grand pouvoir alcalin, même si c’est un acide).
  • Augmenter votre consommation de fruits et de légumes, de préférence verts, et les manger crus.
  • Eviter la consommation d’aliments transformés et frits.
  • Eviter la consommation d’aliments raffinés comme le sucre et la farine.
  • Augmenter votre consommation d’eau de bonne qualité, de préférence purifiée.
  • Opter pour un nettoyage de votre foyer avec des produits naturels comme le bicarbonate de soude, le citron et le vinaigre.
  • Faire attention à bien choisir vos produits de beauté et de soin de la peau, car ils peuvent être toxiques. Dans la mesure du possible, procurez-vous des produits naturels pour le soin des cheveux, de la peau du visage, des dents, etc.
  • Augmenter votre consommation d’aliments d’origine végétale, et essayer d’inclure des petites portions d’aliments d’origine animale, mais uniquement si l’animal a été élevé en pâturage.
  • Commencer à inclure dans votre régime des aliments comme le germe de blé, l’orge, les algues, le piment de Cayenne et la spiruline.
  • Préparer quotidiennement un verre d’eau avec une cuillerée de bicarbonate de soude et le boire.

Qu’attendez-vous pour modifier votre alimentation et votre style de vie pour mieux réguler votre pH ? Comme vous pouvez le voir, il est très facile d’éliminer les acides présents dans le corps et d’équilibrer le pH, simplement en suivant quelques règles simples d’habitudes de vie et d’alimentation qui permettent d’alcaliniser notre corps, et de jouir d’une meilleure santé.

5 infusions pour nettoyer les reins, poumons, côlon, foie et la lymphe

5 infusions pour nettoyer les reins, poumons, côlon, foie et la lymphe

Les infusions que vous allez découvrir vous aideront à nettoyer votre corps et à stimuler vos organes pour vous débarrasser de diverses toxines, comme les polluants, la graisse qui s’accumule dans les tissus, les minéraux en excès et les métaux lourds.

Le foie contribue à l’élimination des déchets toxiques et métaboliques, le côlon est une partie du système digestif qui élimine les toxines et les reins pompent régulièrement de l’urine pour éliminer les déchets métaboliques.

Infusion pour nettoyer les reins (1 litre)

Cette infusion nettoie les reins, nourrit les voies urinaires et stimule la circulation de la lymphe ce qui aide à prévenir les infections. N’utilisez pas cette infusion si vous êtes enceinte ou allaitante.

  • 2 cuillères à soupe de feuilles séchées de pissenlit (ou 4 càs de feuilles fraîches de pissenlit )
  • 1 cuillère à soupe de persil séché (ou 2 càs de persil frais)
  • 1 cuillère à café de fleurs séchées de trèfle rouge
  • Du miel

Mélangez ces plantes dans un bocal en verre de 1 litre. Remplissez le bocal d’eau bouillante. Laissez infuser pendant 10 minutes. L’infusion sera amère, donc ajoutez du miel. Buvez 2 à 3 tasses chaudes par jour.

Infusion pour nettoyer les poumons (3 tasses)


Cette tisane est efficace pour soulager la congestion des voies respiratoires, les rhumes et les bronchites. Elle apaise les bronches irritées et élimine l’excès de mucus dans les poumons.

  • 1 cuillère à soupe de fleurs de molène
  • 1 cuillère à soupe de menthe poivrée
  • 1 cuillère à soupe de racine de réglisse (facultatif)

Dans trois tasses d’eau laissez mijoter la racine de réglisse pendant environ 10 minutes. Ajoutez la menthe poivrée et la molène et laissez mijoter 10 minutes de plus.

Infusion pour nettoyer le côlon (1 litre)


Cette infusion contient des plantes qui sont légèrement laxatives et amères afin de stimuler le système digestif.

  • 2 parts de feuilles fraîches de pissenlit
  • 2 parts de feuilles fraîches d’ortie
  • 2,5 cm de gingembre frais, haché
  • 1 part de racine de rumex (yellow dock), coupée en morceaux de 2 cm
  • 1 cuillère à soupe de racine de réglisse, émincée
  • 1 litre d’eau bouillante
  • Du miel

Hachez les plantes fraîches. Ajoutez la racine de rumex, la racine de réglisse et le gingembre. Versez l’eau bouillante, couvrez la casserole et laissez infuser pendant 15-20 minutes. La boisson a un gout amèr, donc ajoutez du miel et buvez 3 à 5 tasses chaudes par jour de cette infusion pendant un maximum de trois jours.

Infusion pour nettoyer le foie (3 tasses)


Les graines de chardon-Marie sont considérées comme un nettoyant puissant du foie. Elles contiennent des composés phytochimiques qui stimulent la sécrétion de bile provenant du foie et de la vésicule biliaire.
– 1 càs de graines de chardon-Marie
Écrasez les graines de chardon-Marie en une poudre fine avec un mortier et un pilon. Versez de l’eau bouillante sur les graines broyées et laissez infuser pendant 20 minutes. Filtrez le mélange avec une passoire et jetez les graines. Buvez une tasse trois fois par jour: deux fois avant le repas et une fois avant d’aller vous coucher.

Infusion pour nettoyer la lymphe (3 tasses)


Le système lymphatique est un réseau de drainage des fluides, d’organes et de vaisseaux qui sont responsables de l’élimination des déchets cellulaires et des agents étrangers tels que bactéries, virus, toxines, etc. La lymphe est le liquide qui circule à travers le système lymphatique. La lymphe se déplace à travers les ganglions lymphatiques où ils sont détruits.

  • 2 parts de calendula
  • 2 parts de gaillet gratteron
  • 1 part de molène

Mélangez les plantes dans un bocal en verre. Remplissez le bocal d’eau bouillante. Laissez infuser pendant 10 minutes. Buvez 2 à 3 tasses par jour pendant 2 à 3 semaines.
On peut commencer par exemple avec 1 cuillère à café de racine de rumex, et augmenter la quantité ensuite.

Manger des algues ?

Manger des algues ?

Absolument parfaites par leur composition, les algues méritent d’être mieux connues : non seulement parce qu’elles sont extrêmement riches en protéines très assimilables, acides aminés et sels minéraux, mais aussi parce que ce sont de savoureux ingrédients pour une cuisine exotique.

Il faudrait être fou pour ne pas en profiter dès à présent…

En Extrême-Orient, surtout bien sûr tout au long du littoral, les algues sont consommées depuis fort longtemps.

Mais il est vrai qu’en Occident, même si parfois elles peuvent éventuellement sembler amusantes dans la mesure où elles rappellent les vacances à la mer, leur usage culinaire n’est pas encore réellement entré dans les mœurs.

Ce sont pourtant des plantes au même titre que nos légumes terrestres, mais leur aspect si différent, leur odeur très fortement iodée, leur texture mucilagineuse et leur goût étrange inquiètent pour l’instant le consommateur plus qu’ils ne l’attirent.

Pourtant, tout comme les poissons ou les fruits de mer, les algues apportent sur nos tables les saveurs océanes, ainsi, d’ailleurs, que leurs vertus hautement thérapeutiques.

Salades, tofus, omelettes, tartes, bouillons ou gelées aux algues peuvent donc vous régaler tout en comblant vos carences nutritionnelles, en soulageant votre stress ou en embellissant vos cheveux, vos ongles, vos dents et votre peau…

Dès lors, pourquoi se priver de ces aliments qui nous offrent la richesse concentrée de l’océan, source de toute vie… et qui sont, sans doute, appelés à prendre une place de premier plan dans l’alimentation ?

Un concentré de nutrimentsrecettes d'algues bio

Au-delà de leur aspect et de leur goût, c’est peut-être le profil nutritionnel des algues comestibles qui surprend le plus.

Elles contiennent en effet en abondance des acides aminés de choix, des minéraux très facilement assimilables, des vitamines, des oligo-éléments et des fibres.

Inversement, l’apport en lipides est infime, ce qui les indique naturellement en cas de prise de poids ou de cholestérol.

Plus précisément, les algues contiennent en moyenne :

  •  25% de minéraux assimilables dont certains sont des plus rares,
  •  20% de protéines d’une qualité optimum puisqu’elles possèdent la totalité des acides aminés,
  •  53% de glucides presque exclusivement constitués de fibres,
  •  2% à 5% de lipides surtout composés d’acides gras polyinsaturés, autrement dit les meilleurs,
  •  et enfin de nombreuses vitamines, dont celles du groupe B, de la C et du bêtacarotène.

Mise à part cette pléiade de nutriments, certes de la plus grande qualité mais néanmoins classiques, les algues contiennent aussi d’autres substances spécifiques qui en font des produits à part.

C’est le cas, par exemple, des acides alginiques et des mucilages qui, en se combinant au plomb, au mercure, au cadmium et autres métaux lourds, parviennent à les déloger et à les expulser de l’organisme par les voies naturelles.

Par ailleurs, comme beaucoup de produits de la mer, elles contiennent de l’iode à l’état naturel, un nutriment indispensable à la thyroïde, une glande endocrine tout particulièrement stressée par le mode de vie moderne et la pollution.

Bien sûr, les algues sont également riches en antioxydants et, grâce à cela, outre leur capacité à inhiber les effets de la nicotine, elles :

  •   accroissent les défenses naturelles,
  •   améliorent les échanges cellulaires,
  •   augmentent l’énergie vitale,
  •   rétablissent les fonctions organiques,
  •   stimulent le métabolisme,
  •   et remettent l’organisme en ordre.

Une grande variété d’espèces
algue kombu bienfaits et recettes

On ne connaît évidemment pas toutes les espèces d’algues, tant elles sont nombreuses ; mais on emploie déjà une grande quantité de variétés dans notre cuisine, même si la plupart d’entre elles ont été purement et simplement importées des habitudes culinaires du Japon.
Parmi les plus connues, et surtout les plus intéressantes au plan thérapeutique, l’algue Kombu est une laminaire qui déroule ses rubans au gré du courant, s’apparentant à un fouet dont les lanières sont charnues et croquantes.
Elle s’emploie avant tout pour la cuisson des légumineuses et notamment des azukis, ou dans un court-bouillon, ou encore comme bardage autour de certains poissons.
L’algue alimentaire Kombu représente un des aliments les plus adéquats qui soient, du point de vue qualitatif, dans la mesure où elle permet de diminuer à court terme les besoins nutritionnels de l’organisme et constitue un appoint pour la stabilisation du poids.
Mais le principal avantage de ces algues Kombu réside probablement dans le fait qu’elles sont alcalines.
Rappelons que les aliments peuvent être divisés en deux grands groupes : les acides et les alcalins, et qu’il est important d’arriver à un équilibre, notamment en évitant les excès d’acidité liés à une alimentation trop riche en viandes, graisses et légumes secs.
Le travail, la fatigue physique et le stress ont d’autre part tendance à déséquilibrer votre organisme vers l’acidité.
Or, l’algue Kombu est un aliment à réaction alcaline, qui aide à neutraliser ces excès d’acidité.
De plus, la Kombu est très riche en sels minéraux comme le fer, le calcium, le magnésium et l’iode, ce qui en fait un excellent reminéralisant et désaltérant.
Notons d’ailleurs qu’elle contient aussi des vitamines A, B1, B2, C, PP, B6, B12 en grandes quantités.
Le contenu calorique de ces algues est également idéal, puisqu’elles sont constituées pour 50% d’hydrates de carbone qui leur confèrent la propriété de donner un surcroît d’énergie à ceux qui en consomment régulièrement.
Pauvres en sodium et riches en alginates, elles favorisent l’élimination du sodium, préviennent le durcissement des artères et, par voie de conséquence, l’élévation de la pression sanguine.
Enfin, riches en fibres, elles stimulent le péristaltisme, et par conséquent diminuent la constipation.
Mais beaucoup d’autres algues méritent encore d’être mentionnées.
Ses saveurs rappellent celles du thé fumé ou du champignon séché.

La Nori, tout d’abord, se reconnaît à ses reflets violets, même si elle devient presque noire lorsqu’elle est séchée.
Très fine et souple, c’est aussi l’algue impériale du Japon.
Vous la trouverez sous forme de feuilles rectangulaires allant du noir au vert.
Grillée sur la flamme puis émiettée, vous la mettrez en caviar sur une pomme de terre au four, ou accompagnement de vos omelettes et sauces.
Elle est également disponible en paillettes, que vous pouvez saupoudrer directement sur vos plats. algue nori bienfaits recette

Pour sa part, la Wakamé se reconnaît aisément à sa lame souple avec une nervure croquante.
Comme toutes les algues brunes, la cuisson porte sa couleur au vert.
Les saveurs de la Wakamé sont très fines, avec un goût d’huître, et son emploi permet de renforcer le fumet de bien des plats.
Blanchie et mixée avec les légumes, elle fera des potages exceptionnellement veloutés.
De plus, elle s’accommode parfaitement avec les salades.

La laitue de mer une algue vert vif qui contient donc beaucoup de chlorophylle, indispensable à la détoxination du sang et à l’oxygénation des cellules.
Elle se préparere crue en marinade ou en tartare, ou encore saupoudrée sur des gratins et des œufs à la coque, ou mixée dans vos potages.

Un mode d’emploi assez simplerecette aux algues bio

Tout comme les légumes, les algues peuvent se manger crues, c’est-à-dire généralement en salades.
Mais d’autres se font cuire à l’eau, à la vapeur, à l’étouffée, au four, sautées, en beignets ou en soupes…
On peut également les faire mariner ou fermenter.
On les trouvera soit fraîches, soit sèches :

  • fraîches, elles sont conservées dans du sel, et il faudra alors les rincer et les laisser tremper 5 ou 10 minutes, mais pas plus.
  • sèches, elles peuvent se présenter entières ou coupées en morceaux, et il conviendra de les réhydrater quelques minutes avant cuisson, sauf, bien sûr, lorsqu’elles sont en poudre ou en paillettes.

L’avantage des algues sèches étant bien sûr leur facilité de conservation, ainsi que leur praticité d’emploi.

Quelques recettes aux algues… 

(Les proportions sont prévues pour 2 personnes)

৩ Velouté d’orties à l’Ao-Norirecette soupe orties algues

  • 1 gros bouquet d’orties fraîches
  • 3 càs d’algues Ao-Nori
  • 1 oignon coupé fin
  • 2 belles carottes finement râpées
  • 2 pommes de terre
  • sel, poivre
  • lait de coco

Dans un peu d’huile de tournesol, faites revenir les orties, les algues, l’oignon et les carottes.
Ajoutez ensuite les pommes de terre râpées et un peu plus d’un litre d’eau, du sel et du poivre.
Laissez cuire une bonne vingtaine de minutes.
Mixez avant de servir avec un peu de lait de coco.

 

৩ Tartare d’algues à la laitue de mer

  • 3 càs bombées de laitue de mer séchée en paillettes
  • 3 càs de vinaigre de cidre
  • 3 càs d’huile de colza, noix ou chanvre
  • 1 càc de moutarde
  • 100 ml de crème végétale

Dans un petit bol, versez tous les ingrédients, sauf les paillettes d’algues, et mélangez à la fourchette pour obtenir une texture bien homogène.
Versez la sauce sur la laitue de mer.
Laissez les paillettes à réhydrater pendant au moins 10 minutes.
Servez accompagné de petits toasts ou de bâtonnets de légumes crus.
Vous pouvez conserver ce tartare jusqu’à 3 jours au frais.

৩ Chou farci au Kombu

  • 6 beaux Shiitakés secs
  • 20 centimètres d’algue Kombu
  • 200 grammes de Tempeh
  • 3 carottes
  • feuilles de chou vert

Faites tremper une dizaine de minutes les Shiitakés dans de l’eau avec l’algue Kombu.
Coupez le Tempeh en petits parallélépipèdes de 5cm/2cm/1cm et faites-les dorer sur les deux côtés.
Coupez les carottes en rectangles de même surface mais moins épais.
Faites blanchir les feuilles de chou, puis garnissez-les avec un morceau de Tempeh, un morceau de carotte, et un peu de champignons trempés.
Roulez les feuilles de chou ainsi farcies, et disposez-les dans une cocotte sur les algues Kombu.
Recouvrez avec l’eau de trempage, salez, et laissez cuire une petite demi-heure.