Arts énergétiques de santé, de la tradition au quantique

Nombres, codes....

des chiffres et des nombres....


numérologie,  les codes de guérison
Numérologie personnelle, chemin de vie....

Les nombres d'or...

Les codes de guérison (Grégori Grabovoï)....  









Retrouvez-moi sur facebook! Et merci d'aimer mes pages, de les partager !!!!

 
L'énergie du bien-etre 
"L'esprit du tai chi"
"Editions Spirales, ebooks bien-être"
"Feng Shui Tao"
"La maison du bien-être, produits magnétiques Nikken"
"Cleanergy"
"Cieaura, les hologrammes du bien-etre" 
"Quantum Health Technologie"

Queslques infos....
Certains nombres ne servent pas à indiquer une quantité, mais à incarner une fonction.

Φ 1,618 nombre d'or. Lien en résonance avec le grand soleil central, exprime le principe de l‟évolution, relié au canal céleste.

Le nombre d'or est un champ morphique, c'est à dire une fonction, qui s'exprime par un rapport.
La véritable nature du Φ est un champ morphique universel gagnant ! Sa capacité à fournir la solution la plus efficace a dun côté récompensé les individus qui lutilisent et, en même temps, fournit au nombre d'or une intensité de champ toujours plus grande. Après des milliards d'années de reproductions continuelle, Φ s‟est chargé d‟une énergie formidable. 

Л 3,14 nombre d’or de la dimension

℮ 2,718 nombre d’Eleur, nombre de la multiplication, régule la croissance des êtres vivants. 

g 1,2 nombre de Brogi , nombre de la gravité, exprime le principe de la conservation, relié au canal tellurique. 
 

Le rapport doré.
Si nous observons la droite ACB, nous remarquons que la ligne AB est plus longue que le segment AC, et, en même temps, que le segment AC est plus long que le segment CB. Si le rapport entre AC et CB est égal à celui entre AB et AC, on peut dire que la ligne est divisée selon la “proportion extrême et moyenne”, ou plutôt selon son rapport doré.
La valeur exacte du rapport doré (AC/CB) correspond au nombre 1,6180339887.....
Trois siècles avant JC, Euclide, le grand mathématicien d‟Alexandrie, dans ses Eléments, le décrit en ces quelques mots :
soit deux segments dans lesquels le plus grand est par rapport au plus petit comme leur somme est par rapport au plus grand des deux. 

Le nombre d‟or est lié à la fameuse série de Leonardo Pisano dit Fibonacci (1170 1240?). Leonardo était un mathématicien italien, auteur en 1202 du livre très important : le Liber abaci ou “Livre de l‟abaque”. Dans ce texte, il fait une chose simple, mais essentielle pour son temps : il rendit public l’emploi des chiffres arabes (à leur tour d‟origine indienne) au lieu de la laborieuse et incommode numération latine, introduisant aussi le chiffre du zéro
La série de Fibonacci:1,1,2, 3, 5,8, 13, 21, 34, 55,89,144, 233,...
En observant attentivement la succession (dite série de Fibonacci, en l‟honneur de son découvreur) on remarque que chaque nombre est égal à la somme des deux précédents. Par exemple : le nombre 34 est égal à 21 plus 13. Le nombre 144 est égal à 89 plus 55, etc.

Les valeurs obtenues en divisant chaque nombre par le précédent, en augmentant dans la succession, se rapprochent toujours plus de la valeur de Φ. Déjà le rapport 89/55, qui est égal à 1,6182, s‟approche des quatre premiers chiffres décimaux de Φ. 

Φ
est un champ morphique universel gagnant ! Sa capacité à fournir la solution la plus efficace a d‟un côté récompensé les individus qui l‟utilisent et, en même temps, fourni au nombre d‟or une intensité de champ toujours plus grande. Après des milliards d‟années de reproductions continuelles, Φ s‟est chargé d‟une énergie formidable.

La LEMNISCATE est une courbe avec des propriétés énergétiques. Elle rehausse l‟ordre d‟énergie. 
Le rapport entre l‟ordre d‟énergie et l‟écrasement de la lemniscate peut se définir géométriquement : plus la courbe est écrasée, plus l‟ordre d‟énergie est élevé.


Phi, le Nombre d’Or
Phi (Φ), c’est la vie, c'est la proportion de toutes les croissances naturelles, à commencer par celle de nos enfants. Rien n’existe dans notre galaxie, qui ne soit lié au nombre irrationnel 1,618 (ou 0,618).
Si par exemple, nous mesurons la longueur d'onde de deux points équidistants du centre d'un disque chromatique, le rapport entre les deux valeurs est de 1,618 !
Phi est présent dans l’escargot et dans le limaçon de notre oreille interne. Sans Phi sur lequel est formée la cochlée, nous perdons l’ouïe. Sans Phi, le facteur d’orgue ne peut pas calculer les proportions de tuyau nécessaires à produire la note de musique qu'il veut produire. Empilons des cubes de pierre les uns sur les autres sans autre liant que du sable à lapin, le simple respect de la proportion du Nombre d’Or permet à l’édifice de résister aux coups de vents les plus violents !
De phi, le géomètre tire le pentagone et donc aussi bien la force du nombre 5 que le dodécaèdre, corps platonicien le plus évolué et proche de la perfection cosmique.
Phi est certainement la plus utilisée des techniques de Géométrie Sacrée depuis Fibonacci, et quasiment la seule (malheureusement) à être enseignée dans les écoles d’architecture et de design. Peut-on mesurer l’efficacité de phi ?
Comme toute géométrie sacrée, le nombre d'or est plus qu'une proportion. C'est une mentalité* qui, mieux comprise en Orient qu'en Occident, respecte les aspects mâle (+) et femelle (-) de la création.
Source: Mattila C. Ghyka, Esthétique des proportions dans la nature et dans les arts, et le nombre d'Or, Les Rythmes, Les Rites.

Pi
π (3,14) apporte une richesse considérable à la création humaine et à la compréhension de notre monde. La tradition symbolique rapporte que le carré représente la matière et par voie de conséquence, le cube représente la Terre (materia prima). Le cercle, c’est le Cosmos. Associés comme séparément, le cercle et le carré sont donc représentatifs de la totalité du cosmos, spirituel et matière.
Nous savons tous que la surface du carré se calcule en multipliant la longueur du coté par elle-même, et celle du cercle en multipliant le rayon par lui-même et par Pi (π = 3,14). Pi est donc le multiplicateur qui, à surfaces égales, distingue le carré du cercle ; la matière de l’esprit. La formule mathématique permettant de calculer le rayon d’un cercle de surface identique à celle d’un carré est appelée « quadrature du cercle ». Ce qui a rendue célèbre la quadrature du cercle, c’est justement son application en géométrie sacrée, laquelle permet de créer une onde due à la forme « matière », puisque carrée, ayant son équivalent « esprit » puisque circulaire. Très bien utilisée par André Le Nôtre, cette technique explique le succès planétaire de Versailles durant quatre siècles.
En percevant cette géométrie duale (matière et mentale), notre inconscient comprend qu’il faut transformer le carré en cercle, autrement dit : transcender le message matériel observé en une démarche mentale.
source inconnue... 

A propos des nombres d'or. Un reportage Planette+


La Symbolique des formes

Regardez les formes des chiffres. Ils sont composés de droites et de courbes. Dans la symbolique traditionnelle, la droite est reliée à la polarité masculine et la courbe à la polarité féminine. Cette particularité "sexuelle" des lettres et des chiffres n'est pas fortuite pour celui qui sait que tout s'accouple selon des lois, des codes qui font du hasard un leurre. La complémentarité des polarités permet une "auto-fécondation" productive. Voici pour les chiffres quelques fondamentaux des particularités des formes.
La droite horizontale : Elle représente notre plan terrestre, "plat" par son horizon et sa stabilité apparente. C'est une structure d'accueil de notre matière dont elle est le symbole. Elle est aussi le symbole masculin.
La droite verticale : Elle représente l'Esprit Divin. Elle est une descente de ce "qui est en haut" en reliant le supérieur et l'inférieur. Ce qui est debout, à l'image de l'humain, est ce qui est doué d'esprit, d'intelligence, étant le lien entre le monde divin et les mondes inférieurs. Regardez la symbolique de l'arbre, ce pilier vertical qui est dans les traditions le lien entre le ciel et la terre et vénéré comme tel.
La diagonale : Elle désigne un mouvement, qui est une progression ou une ascension selon le sens du tracé. Ce mouvement peut être un mouvement temporel ou une capacité d'action, de faire. 
La demi sphère : Matrice. Elle est le symbole de la féminité en attente de fécondation.
Le demi carré : Il symbolise l'homme dans sa polarité incomplète. Ce carré que l'on devine, c'est son coté cartésien, "carré", et pourtant tronqué de moitié car il lui manque son autre moitié.
Le cercle : Il représente un tout fini, complet et parfait, autonome, et pourtant cerné par sa propre limite. Il contient son propre espace, c'est un contenant et un contenu.

La symbolique des nombres et maîtres nombres 

 Le 1 est le symbole de l'unité, il est à l'origine de toute chose, il est le souffle créateur. Impair et masculin, il représente le moi, la personnalité marquée de l'être, son individualité, son ambition, sa force, sa volonté, son énergie. Il est en rapport avec l'élément feu et en analogie avec le Soleil, le signe du Lion, la Maison I en astrologie, et le tempérament bilieux. Le sujet marqué par le 1 devra progresser sur la voie de l'indépendance et de la réalisation personnelle. Sous l'influence du nombre 1, on vivra une période de démarrage, d'avancement, de progression, où la promotion personnelle sera favorisée, cela allant parfois de pair avec un certain isolement.

 Le 2 est symbole de dualité, de diversification. C'est chaque chose et son contraire, le yin et le yang, le chaud et le froid, le jour et la nuit, le bien et le mal... Pair et féminin, il représente l'autre, le conjoint, le partenaire, l'associé. Il est en rapport avec l'élément eau et en analogie avec la Lune, le signe du Cancer, les Maisons VII et parfois XI en astrologie, et le tempérament lymphatique. Le sujet marqué par le 2 devra faire preuve de conciliation, d'adaptation, de coopération. Sous l'influence du nombre 2, on pourra vivre une période d'union ou d'association, mais également de dualité, d’émotivité, d'incertitude, parfois de séparation.

 Le 3 symbolise la création, issue de l'union du 1 et du 2, alliant les forces positives et les forces négatives. Il est synonyme d'expression, de communication, de succès, de vie sociale, de créations, littéraires et artistiques notamment. Il est en rapport avec l'élément air, et en analogie avec les planètes Jupiter et Mercure, le signe des Gémeaux, la Maison III en astrologie et le tempérament nerveux-sanguin. Le sujet marqué par le 3 devra chercher à s'exprimer, à communiquer et à convaincre par la voix, l'écriture ou toute autre forme créative ou artistique. Sous l'influence du nombre 3, on vivra une période harmonieuse et créative, avec cependant des risques d'éparpillement d'activité et d'énergie.

 Le 4 symbolise l'esprit entrant dans la matière. C'est le carré, image de stabilité, de pouvoir, de construction. Il représente le travail, le labeur, le service, parfois une certaine rigidité ou étroitesse d'esprit. Il est en rapport avec l'élément terre, la planète Saturne, les signes du Taureau et du Capricorne, les Maisons IV et X en astrologie et le tempérament nerveux. Le sujet marqué par le 4 doit apprendre la signification des mots travail, ordre, organisation, service. Sous l'influence du nombre 4, on apprend la lutte pour l'existence, à peiner pour croître et se développer. Ce nombre apporte la stabilité, la sécurité, à moins qu'il ne débouche sur des sentiments de restriction.

 Le 5 symbolise l'évolution, la liberté et les changements, le et les plaisirs. Il est synonyme de sensualité, d'adaptabilité. De plus, il est en rapport avec l'élément air, les planètes Mars et Mercure, et en analogie avec le signe du Verseau parfois du Bélier, la Maison V en astrologie et le tempérament bilieux-sanguin. Le sujet marqué par le 5 devra faire l'expérience de la liberté et des changements, et faire preuve d'adaptation et de souplesse. Sous l'influence du nombre 5, on cherche à développer ses cinq sens, à vivre son indépendance. Le 5 est associé aux voyages, aux déplacements, au commerce, à l'aventure ou aux aventures, à la croissance, à l'expansion, avec tous les risques qui vont de pair: instabilité, versatilité, inquiétude, infidélité.

 Le 6 symbolise la lutte du bien et du mal, l'harmonie de l'homme qui cherche à s'élever et à dépasser ses instincts primaires. Il est synonyme de foyer, d'amour, de mariage, de vie domestique, ainsi que des responsabilités qui en découlent. Il est en rapport avec les éléments air et terre, et en analogie avec la planète Vénus, les signes de la Balance et de la Vierge, de manière très caractéristique avec la Maison VI en astrologie, et le tempérament sanguin. Le sujet marqué par le 6 devra apprendre à assumer les responsabilités qui lui échoient, et apporter paix et équilibre à son entourage. Sous l'influence du nombre 6, on recherche la vie familiale stable. L’affection, l'harmonie, la beauté. On doit aussi assumer les responsabilités qui vont de pair, se montrer conciliant, sous peine de connaître conflits affectifs, litiges, voire séparation ou divorce.

 7  Le 7 symbolise l'analyse intérieure et la recherche de la perfection. C'est un nombre sacré et éminemment spirituel. Il est synonyme de repos, de méditation, d'études, de spiritualité, de philosophie, de religion, de foi. Il est en rapport avec les éléments eau et terre et en analogie avec la planète Uranus, les signes du Cancer et des Poissons, la Maison XII en astrologie et le tempérament lymphatique et nerveux. Le sujet marqué par le 7 devra trouver une satisfaction personnelle à rechercher par l'étude, la réflexion et la méditation, les réponses aux questions essentielles de l'existence. Sous l'influence du nombre 7, on recherche la perfection intérieure, la sagesse, la connaissance et le savoir. Il faudra veiller à ne pas négliger les aspects matériels de la vie, ni le domaine des sentiments.

 Le 8 symbolise l'équilibre, la vérité et la justice. Deux fois 4, c'est un nombre concret et matériel. Il est synonyme d'avoir, de pouvoir, de matérialité. Il est en rapport avec l'élément air, et en analogie avec les planètes Mars et Pluton, les signes du Bélier et du Scorpion, les Maisons II, VIII et XII en astrologie et le tempérament bilieux. Le sujet marqué par le 8 devra apprendre à assumer ses fonctions par l'exercice d'un pouvoir juste et équilibré, et à gérer judicieusement ses biens matériels ou ceux d'autrui. Sous l'influence du nombre 8, on règle ses dettes karmiques, liées aux incarnations passées. En fonction de nos actes antérieurs, ce nombre nous apporte les conséquences de ce que nous avons semé : croissance et développement, succès, réalisations, ou, au contraire, pertes, faillites, avec parfois des répercussions sur la santé. C'est aussi ce que l'on nomme l'effet boomerang.

 Le 9 symbolise l'accomplissement, la réalisation ultime, le dépassement, la finalité. Il est synonyme d'humanité, de don de soi, d'altruisme. Il est en rapport avec les éléments eau et feu, et en analogie avec la planète Neptune, les signes du Sagittaire, les Poissons, la Maison IX en astrologie et les tempéraments bilieux et lymphatique. Le sujet marqué par le 9 doit apprendre l'oubli de soi, par la satisfaction des besoins des autres avant les siens propres. C'est une leçon difficile dans notre société matérialiste. Sous l'influence du nombre 9, on parvient à se dépasser et à ne plus penser à soi. On apprend à donner et à se donner. On peut être en contact avec des domaines publics ou de pointe, l'étranger ou l'étrange, la philosophie, l'occulte. Il faudra veiller aussi à tous les risques d'égarement, aux rêves, à l'utopie, ou à la fuite des réalités dans les paradis artificiels.

 11 Le 11 symbolise le dépassement, les révélations, l'intuition, l'inspiration et les dons de clairvoyance. Il est synonyme d'une intelligence supérieure et d'idéaux très élevés sur un plan abstrait. Il est en rapport avec l'élément air surtout, le signe du Verseau, onzième signe du zodiaque, et la Maison XI en astrologie. Le sujet marqué par le 11 se révèle particulièrement intuitif, clairvoyant, et doit utiliser de manière positive son ascendant sur autrui, jouer en quelque sorte son rôle de guide spirituel. Sous l'influence du nombre 11, on connaît l'inspiration, on obtient des révélations et des succès, tant qu'il ne s'agit pas de la recherche effrénée des biens matériels ou des richesses. La leçon de ce nombre est claire : ne pas vouloir utiliser pour la satisfaction exclusive de ses propres besoins les possibilités de réalisations importantes qu'il apporte.

 22 Le 22 comporte les implications du 11, mais permet en outre de les traduire dans des réalisations tangibles. Il symbolise la construction, la création, au plus haut niveau. Il est synonyme d'énergie, de pouvoir et de puissance, de rayonnement et de concrétisation. Il est essentiellement en rapport avec l'élément terre, avec les planètes transaturniennes (Saturne et Pluton), les signes de terre (Taureau, Vierge, Capricorne), et l'axe des Maisons IV et X en astrologie. Le sujet marqué par le 22 doit construire, sur un quelconque plan, et laisser une marque de son action à l'humanité. Sous l'influence du nombre 22 on crée, on élabore, on réalise, à un haut niveau, pour le bien des autres et de la communauté. Il faudra veiller à ne pas utiliser la puissance des vibrations présentes pour la satisfaction exclusive de ses propres besoins, et maîtriser la tension extrême qui accompagne la présence de ce nombre.

Les nombres karmiques 

Les lettres qui composent notre prénom nous modèlent, nous structurent. Elles représentent en quelque sorte notre «bagage-départ», les atouts et les handicaps qui nous permettront de progresser au long de notre chemin de vie. Posséder ou non des lettres d'une valeur donnée dans notre prénom nous permet de vivre ou au contraire de ne pas vivre l'influence des nombres qui leur sont liés. Certains ont ainsi des expériences de vie que d'autres ne font pas. Les nombres absents dans le prénom se nomment, en numérologie, « nombres manquants » ou «karmiques». Ils sont significatifs de comportements, d'aspects psychologiques, de handicaps à dépasser. Ces derniers ne sont en aucun cas définitifs, et l'on peut les améliorer, à partir du moment où l'on en est conscient, afin de progresser et de devenir des êtres équilibrés, humains et sociables. Dans tous les cas, le nom de famille atténuera bien entendu les lacunes de notre prénom. Chacun d'entre nous possède des points forts et des points faibles qui représentent notre intérêt individuel. Ne pensez surtout pas qu'un prénom et un nom de famille comportant des lettres de chacune des neuf valeurs soit synonyme d'équilibre parfait et de vie facile. Le sujet aura dans ce cas à vivre chacune des leçons liées à tous les nombres, aucune avec une intensité particulière, mais toutes devront être vécues. Sachez que ce qui fait l'intérêt de chacun d'entre nous, ce sont aussi nos défauts, nos manques et nos faiblesses, contre lesquels nous luttons au quotidien dans le but de progresser et d'améliorer nos rapports avec les autres et le monde. En numérologie comme en astrologie, un thème trop équilibré, signe parfois d'une trop grande facilité, peut être aussi synonyme de manque de personnalité ou de caractère, de linéarité et d'une existence monotone, morne et sans piquant. Les leçons liées à nos nombres manquants ne sont pas inéluctables, soyez-en bien persuadé : il est possible de les combler dès que nous en prenons conscience. Il est bon de les connaître chez un enfant afin de les lui faire travailler le plus tôt possible, idéalement dès l'âge de raison. Les parents en feront ainsi un être plus équilibré, sociable, et en mesure d'avancer la tête haute dans l'existence.


0
Ce chiffre est en quelque sorte un "non-chiffre". Il existe pour représenter le rien ! Curieux paradoxe ! Nommer le rien, c'est pourtant lui donner une existence, une valeur. Le 0 est un cercle, de forme ovale, qui ressemble à un ouf. Il représente cependant un autre aspect que la simple représentation de la valeur mathématique. Le 0 est la représentation d'un lieu clôt, fermé, fini, une perfection parcellaire, à l'image de L'Œuf . Les traditions attribuent d'ailleurs au cercle l'expression de la divinité. Pourquoi ? Parce que le cercle est la projection équidistante du point central, une création expansive, une sorte d'explosion à l'image de la théorie du big-bang. Chaque point de la circonférence est lié en identité à son centre. Le cercle ne commence nul part et ne finit nul part. Intemporel, il est. Ces attributs en font ainsi une image de la conception divine.
Dieu serait donc une expression, une assimilation à ce rien, qui est quand même quelque chose ? En quelque sorte. Dieu est une matrice à dieux. On l'appelle L'Œuf du monde. La matière "expansée" est l'espace, sortie de son "rien". Le est donc ce potentiel qui sort du rien originel, la materia prima, un ouf qui abrite des possibilités d'expansion, d'évolution. C'est pourquoi, lorsqu'il est associé à un autre chiffre, il donne accès à un autre stade de départ, une autre échelle de valeur (dizaine, centaine, milliers, etc.)
Quelques recoupements cabalistiques :
Le ZERO commence par un Z, c'est une fin de cycle. Il finit par un O, une nouvelle germination, nouvel ouf. Un anagramme de ZERO est EROZ (Eros) et ROZE, expression de l'amour en manifestation. La création est un acte d'amour !
En conclusion, ne voyez pas le zéro comme un chiffre anodin. Il est notre origine. Oui, nous sommes des "zéros", amenés à devenir en fonction de nos choix "des' hérauts" !

Le UN, l'unité, l'étalon mesure qui est le commencement de la manifestation. Entre le zéro et le un, il y a un infini insondable (0,0001.) mais le chiffre UN est la somme en lui même de cet infini qui se particularise enfin. Avec cette unité, tout est possible. Il peut s'ajouter à lui-même, se retrancher, se multiplier, se combiner en formules compliquées pour créer tout ce qui est mesurable. Il est la brique de vie, l'élément de référence sorti du zéro. C'est aussi un étalon, une entité "réelle" parfaite.
Que représente-t-il ?
Au niveau le plus haut de l'interprétation, il est le Dieu sorti du Dieux, c'est à dire le 1 sorti du 0, l'être qui est né à partir de la matière primordiale, le Dieu unique qui créa toute chose. Il est le rejeton du 0. Il est le Fils. L'unicité de ce Dieu est particulière et ressentie de manière profonde et fondamentale depuis quelques siècles. C'est pourquoi le 0 et le 1 s'as-similent (1) dans une unité : La partie est dans le tout et le tout est dans la partie. Le contenant et le contenu sont UN CORPS unitaire et pluriel à la fois.
Le UN est formé d'une droite verticale et d'une diagonale. Il est l'esprit agissant. Pour prendre un exemple, voyez dans la lettre M (aime !) Vous avez la représentation de deux êtres (droites verticales) qui se donnent la main (diagonales), contrairement au N (haine) ou les deux êtres se retrouvent en opposition. La diagonale exprime une "poussée" de l'esprit qui se manifeste par la main ou la parole. Le UN est vertical, debout, droit, qui est la position distinctive de l'espèce humaine car il représente aussi l'être doué de la parole, en tant que réceptacle de l'Esprit du UN primordial : le Verbe. L'humain est le 1 multiplié du 1originel.
Le 1 est l'unité mathématique. Son double spirituel orthographié est formé de deux lettre : UN, formant le chiffre 35. La communion matière-esprit donne le nombre 135 (1+35), qui est l'émanation signée de cette unité primordiale. Quantité de calculs mènent au 135, démontrant que le hasard n'existe pas.
Le chiffre 1 est la particularisation de la pensée divine en un être.

Le chiffre 2 désigne le couple, les 2 polarités. Il est composé évidemment du 1 + 1 qui se sont intégrés en un seul chiffre, un seul corps. Ce corps est formé :
- d'une demi sphère, désignant le féminin
- et d'une droite horizontale, désignant en complémentarité le pôle masculin.
Les 2 sont reliés par une diagonale qui représente l'inter-action unifiante des polarités. Vous noterez messieurs que la demi sphère domine l'ensemble.
Le 2 représente L'HOMME = 54 = DEUX. Cette dualité nous la retrouvons à travers les 2 âmes sours en périple. Elles sont reliées mais séparées par le temps et l'action. Dans le temps de leur incarnation, voyez la projection de la courbe "esprit" en une matière terrestre (---). Autre chose : ils sont "2", et quand ils auront intégré l'Esprit de Dieu, c'est à dire cette barre verticale " I "où ils seront élevés au rang de DEUX + I = DIEUX. Ne riez pas, votre évangile vous dicte "Jésus leur répondit : "N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: Vous êtes des dieux ?" Jean 10:34.
Le 2 se transformera en 1 par la suite. Faites réfléchir le 2 sur un miroir et vous avez la réintégration d'un cœur en équilibre sur son socle. Les symboles sont là et on ne peut les nier.
Le 2 dans sa stylisation correspond à la forme du "CYGNE" ( SIGNE !). Le cygne est synonyme de Lumière. Selon certaines traditions anciennes (Inde, Egypte), il pond ou couve L'Œuf du monde ! Et puis, il y a une tradition qui veut que les enfants, nés de la terre et de l'eau, étaient apportés par des cygnes.
Le 2 est le chiffre de la dualité, non seulement masculine et féminine, mais aussi de toutes les complémentarités. Il nous fait comprendre que l'enrichissement personnel ne peut être égoïste et parcellaire. Voyez le corps humain dans sa symétrie duelle : 2 oreilles, 2 yeux, 2 hémisphères cérébraux, 2 bras, 2 jambes, etc.Le double est nécessaire pour la stabilité.
Le 1 et le 2 s'unissent dans le nombre 12, qui exprime le cycle horaire ou mensuel pour définir une an-née (  1). Le temps défini par le 12 est l'enrichissement du1 par le 2. A l'inverse, le 21, c'est à dire le 2 devenu 1, l'androgyne, est symbolisé par l'âge terrestre de la maturité, dont un des attributs est d'échapper au temps.

Le 3 a une symbolique particulière. Il est la représentation d'une divinité assez spéciale. La trinité, le symbolisme du triskel breton ou du triangle franc-maçonnique et bien d'autres choses font de ce chiffre, un chiffre à part. La trinité existe bien, mais elle vient de la structure de notre univers local, à savoir une hiérarchie fondée sur une tri-unité centrale. Il existe 3 Dieux doubles (car androgynes) dirigeant en accord notre univers de type 4. Ils forment en fait 6 personnes en 3, d'où l'égalité numérique guématrique du 63 = DIEUX.
Ainsi, tout est SORTI du TROISTRI-OS = 3 origines, 3 bouches. Ces 3 dieux, issus de souches évolutives distinctes, sont sur 3 "Iles centrales" qui émanent énergies et vibrations, que l'on retrouve dans le symbole du TRISKEL (et dont l'anagramme phonétique est LE KRIST)
Le 3 est formé de deux demi sphères, comme si le cercle initial avait été coupé et séparé, donnant 3 points origines superposés et reliés entre eux par les demi sphères. Oui, le dieux O est en réalité divisé en 3 centres. Renversez le 3 et vous avez le "m" aux trois assises stables car basé sur le "aime" de Amour.
Le chiffre 3 représente donc le sommet de la hiérarchie divine, insondable pour l'instant, mais qui transparaît à travers les symboles.
Enfin, amusez-vous à diviser l'unité (cf. le 1) avec 81 (somme des lettres duTROIS) et vous trouvez : 0,0123456789...
LE DEPART = 81 fut donné à partir du TROIS . Car c'est de lui qu'est SORTIe toute la création.

Le chiffre 4 est le chiffre de notre matière matrice. Il est formé du chiffre 1 croisé à la barre horizontale terrestre. Effectivement, nous sommes "dans" Dieu et tout ce qui nous environne est une partie de lui. Notre matière est un contenant, une quadrature, un carré stable de formation : les 4 dimensions.
Vous apercevez aussi la croix christique relié par une diagonale. Cela exprime le liant "actif" nécessaire à la stabilité de l'ensemble, à savoir une sentimentalité alternative terre-ciel ou Père-fils. Cette paternité s'exprime bizarrement lors de la béné"diction" : observez le parcours de la main lors de la bénédiction chrétienne, il forme un 4 avec une rotation d'un quart de tour sur la gauche. A gauche bien sûr parce que c'est le coté du cœur !
Autre astuce sur le pivotement à gauche. Vous avez vu la croix caché dans le 4, et bien, il y a aussi le signe de notre christ en mission dans cette matière 4 : le signe alpha stylisé de l'ère des poissons !
Le chiffre 4 est le chiffre symbole de notre Univers Matière.

Le chiffre 5 est dédié à l'humain. Ces 5 sens, ces 5 doigts, ces 5 membres sont la signature de sa nature. L'étoile à 5 branches est d'ailleurs le symbole humain.
Regardez ce chiffre. Il y a un demi carré et un demi cercle en opposition l'un avec l'autre, chacun cherchant sa complétude avec un élément géométrique différent. C'est la fameuse recherche de la quadrature du cercle, à savoir la communion du carré et du cercle, c'est à dire du masculin et du féminin. En effet, les humains passent leur temps à chercher leur âme sour, leur prince ou princesse pour combler leur "vide", et pour cause ! Le 5 exprime donc parfaitement dans sa géométrie cette quête du graal humain et tout ce qui en découle. Amis matérialistes, ne trouvez-vous pas que le "hasard" de la formation du 5 est curieusement bien fait ?
L'humain est le fameux ème élément, l'amour, ce qui en fait son unique valeur. Il cherche sa direction parmi les 4 points cardinaux (voir le symbole du 4) mais il oublie de regarder vers ce ème point "cardinal" qui est au dessus de sa tête : le ciel !

Le chiffre 6 symbolise entre autres le mouvement de la lumière. Sa forme est une spirale en expansion vers un infini. Vous apercevez le noyau circulaire qui représente notre zéro initial dans sa symbolique mais il défini surtout une individualité "divine", capable d'exprimer sa lumière. Vous retrouvez cette caractéristique dans le 666 qui est la triple émanation des îles centrales (voir le 3).
Le sens de rotation est dextrogyre, vers la droite, bien sûr, puisqu'il suit le parcourt du soleil, de la lumière. Cette lumière, c'est le Verbe, la compréhension, l'ouverture des clefs et des mystères. Il est donc normal que le six corresponde dans l'alphabet à la lettre F, la CLEF qui ouvre la re-FLEC-xion. LA LETTRE F = 99 = L'ESPRIT. LE SIX = 69 = LE VERBE. Remarquez que le chiffre 6 décrit le parcourt de la clef dans la serrure et qu'il est composé exclusivement de courbes, symbole d'esprit.

Le 7 est le chiffre du rythme du "Sang", la mémoire nutritive de l'âme humaine. Le 7 exprime les étapes de maturité, de génération. Le 7 est associé à la lettre G dont la symbolique est décrite. Tous les 7 ans environ, le sang se renouvelle totalement, avec les changements de caractère qui en découlent : 7 - 14 - 21 - 28 ans etc.
Ce passage du 7 est traduit par sa forme. La diagonale centrale produit ce mouvement, qui est coiffé par la barre horizontale, ou demi carré, qui exprime le caractère "masculin" ou matériel. Ce chiffre est composé exclusivement de droites, pas de courbe, contrairement au 6 vu précédemment. Il représente une "virilité" nécessaire pour les transitions ou passages. Rappelez-vous le "Le royaume des cieux appartient au violents". Le 7 dispose aussi de la fameuse barre horizontale médiane, identiquement à la lettre G, qui est la semence de la génération suivante. Le 7 exprime une auto-fécondation.
La stylisation du 7 représente une faux, symbole de mort. Ce n'est pas par hasard non plus. Il faut, comme dit la tradition "tuer le vieil homme", c'est à dire enlever en nous les défauts et lourdeurs de ce qui n'est pas bon. C'est pourquoi, en cabale, LE CHIFFRE 7 = 79 = LA MORT liée à LA TERRE = 79 pour se refaire UN CŒUR = 79. Cela dit en passant, remarquez que 79 exprime la génération ou re-génération en incubation, en germe ( voir le 9). N'oublions pas que nous sommes ici pour mourir !

Le chiffre 8 a symbolisme pluriel. Traditionnellement, il est le chiffre du Christ, constitué de deux cercles ou d'un seul qui se "spire". C'est le soleil d'en haut, qui se reflète en bas. Le 8 est la clef d'Hermès. les 2 cercles apparents n'en faisant qu'UN en réalité, selon la devise. Le centre, le cœur du 8 est bien un X de croisement, symbole christique.
Le 8 est l'alliance entre deux états. Bientôt, ce sera les "nouveaux cieux, nouvelle terre", le 8 étant l'alliance de la terre avec son modèle futur, Vénus d'amour. LE CHIFFRE 8 = 80 = L'AMOUR, désignant cette alliance qui relie la terre et en général l'humanité avec son prototype divin. HUIT = 58 = DIVIN.
Le 8 est vraiment le Signe de la Lumière qui se ré-Verbère, se reflète, il désigne dans le Sator les 8 lettres unitaires qui compose les cinq mots. Regardez le 8, vous pouvez retrouver le tracé de deux 6, mouvement de la lumière, du bas vers le haut et inversement. C'est pourquoi le 8 a été choisi comme symbole d'infini dans les mathématiques car son expression elle-même est infinie.
Le 8 correspond (en fonction de l'ordre des lettres de l'alphabet) à la lettre H, initiale de Huit, dont vous avez la signification. Effectivement, le 8 signale l'échange perpétuelle alternatif de deux polarités, qu'elle soient androgynes ou temporelles. L'un n'ait par l'autre, le père par le fils, l'homme par Dieu et Dieu par l'homme, et il faut pour cela de nécessaires étapes à franchir.

Le 9 est le chiffre de la germination. Sa forme stylisé est celle du germe fotus. Vous avez aussi remarqué, qu'identiquement au 6, le 9 est une spirale dextrogyre, s'identifiant lui aussi aux attributs du 6. L'alternativité du 9 et du 6 s'exprime dans le 69 = VERBE ou 96 = LUMIERE.
Il est curieux que le neuf, qui est à la fin de la série des chiffres, soit en fait le germe, le début. Mais là aussi, le hasard n'a pas de place. Il a été dit que le commencement naît de la fin et le neuf en est l'exemple. Effectivement, la fin est toujours le début d'un autre cycle, à l'exemple des chiffres dans le système numéral décimal. Du 9 solitaire naît deux chiffres 10, c'est à dire le 1 qui a reçu une nouvelle germination, un état "neuf" ou n' "ouf" par le 0 qui lui est associé.
Mais là aussi : NEUF = 46 = AIMER. Oui, être "neuf", c'est repartir à zéro pour une nouvelle énumération de valeurs et ces valeurs ne peuvent qu'être celle du cœur.


Les codes de guérison de Grégory Grabovoï

En se concentrant sur une série de chiffres, vous pouvez vous guérir de la maladie correspondante !
Apparaît la question : pourquoi une telle procédure simple, comment la concentration sur les successions des nombres définis, est si effectif pour la guérison des maladies ? Dans quoi il en retourne ?
Chaque maladie représente un écartement de la norme. Le rejet de la norme dans le travail avec des cellules, d’organes, ou de tout l’organisme. La guérison de la maladie signifie le retour à la norme.
Ainsi voici des séries en chiffre qui assurent le retour à la norme. En se concentrant sur la succession donnée concrète des nombres, en vous accordant à cette série de chiffres, vous réalisez le réglage de l’organisme à la norme. Finalement tout cela est fixé comme la guérison de la maladie.
Pour l’explication de l’essentiel d’un tel traitement il faut dire quelques mots sur la structure vibratoire des nombres.
Notre vie est pénétrée par le rythme. Les planètes font la rotation périodique autour du Soleil. Pour la Terre cela signifie l’alternance périodique de l’hiver et l’été. La terre tourne sur son axe et chez nous il y a un remplacement régulier du jour et la nuit.
Et au microniveau le tableau même. Les électrons dans l’atome font les mouvements réguliers autour du noyau.
Chacun de nous, ayant écouté, peut entendre le battement régulier du coeur. Dans notre organisme chaque cellule possède son rythme. Chaque groupe de cellules en possède un autre. Et dans leur grand ensemble, c’est-à-dire déjà au niveau d’un organe, il y a encore un autre rythme. Il y a un rythme au niveau du lien entre les organes.
Sous ce rapport on peut comparer l’organisme à un orchestre. A l’exécution de sa partition l’orchestre ne doit pas jouer faux. Le son de l’organisme doit être harmonieux. Mais si un organe s’écarte de la norme, c’est-à-dire commence à jouer faux cela signifie l’arrivée de la maladie. Et alors vous comme le chef d’orchestre de votre orchestre devez agiter la baguette de chef d’orchestre et restaurer le son harmonieux.
On peut découvrir le rythme et là, où à première vue il est comme absent. Nous regarderons l’arc-en-ciel, qui apparaît parfois au ciel après la pluie. Nous verrons les peintures magnifiques, les vives clartés savoureuses. Mais qu’est-ce que les couleurs du point de vue de la science ?
La perception de n’importe quelle couleur se passe sous l’effet de l’onde électromagnétique et de sa fréquence. La fréquence des vibration dans la partie violette du spectre visible est approximativement à deux fois est plus grande que la fréquence des vibrations dans le domaine du rouge. Ainsi, après la différence de la perception de la couleur il y a une différente fréquence des vibrations.
À la perception des nombres, comme à la perception de la couleur, il n’est pas du tout évident à la fois que derrière eux il y a aussi une structure vibratoire. Nous avons montré que la fréquence définie des vibrations correspond à chaque couleur. Il en est de même dans ce qui nous concerne.
Derrière chaque nombre il y a une structure vibratoire qui lui correspond. On peut dire la même chose à propos de la succession des nombres.
Chaque série de chiffres peut être regardée comme une combinaison de chiffres. Si on revient un instant aux couleurs du spectre, on peut se rappeler que la science et la technique possèdent une grande expérience de l’utilisation de leurs combinaisons. Prenez la télévision couleur. Toutes ces diverses belles couleurs, que vous voyez sur l’écran, résultent en fait du mélange seulement trois couleurs : rouge, vert et bleu. Chacune de ces couleurs adopte l’éclat nécessaire, suivant la représentation demandée.
L’orchestre sonne autrement, qu’un instrument pris séparément. Chaque ensemble de couleurs du spectre donne un effet particulier. Va analogiquement il en est de même avec les ensembles de nombres.
Un mauvais ensemble de chiffres dans le numéro de bord d’un l’avion peut faire apparaitre des vibrations indésirables. Et vice versa, un ensemble de chiffres justes contribue au développement favorable d’évènements harmonieux. La méthode donnée du traitement se fonde sur cette propriété de la combinaison juste des chiffres.
Pour n’importe quelle maladie la succession juste des nombres amène à la guérison, c’est-à-dire amène l’organisme à la norme. Cependant maintenant, quand nous avons appris que derrière chaque nombre et chaque succession des chiffres il y a une structure correspondante vibratoire, on peut décrire la méthode de guérison autrement.
Si la succession correctement choisie des chiffres amène l’organisme à la norme, c’est parce la structure vibratoire se trouvant derrière cette succession numérique est elle même une norme. Elle représente le son nécessaire, le son juste. Mais la concentration sur cette succession des chiffres signifie le réglage. Exactement comme le son du diapason règlent les instruments de musique.
L’essentiel de la méthode est tel.
Le corps de la personne est structuré en sept parties auquelles sont associées des combinaisons chiffrées de restauration de la santé.

Et maintenant comment se servir de ces données. Supposons qu’une personne a mal à la tête. Alors on peut se servir d’une série de chiffres destinée à la tête. Si la personne éprouve quelques sensations douloureuses à la fois dans deux ou plus parties du corps, il faut successivement se concentrer sur des séries correspondant à ces domaines.
Quelques mots sur des séries avec une différente quantité de chiffres. Nous comparerons entre eux-mêmes les successions comprenant 7, 8 et 9 nombres.
Si la succession comprend 9 nombres, cela, en général, elle assure la guérison d’une à deux maladies bien définies.
Si dans une série en chiffre de 8 chiffres, il guérit en moyenne cinq maladies.
Si une série de chiffre comprend 7 chiffres, elle peut guérir dix ou plus de maladies. C’est-à-dire une série de 7 chiffres possède de grandes possibilités, et le domaine de ses applications est considérablement plus large. On peut passer la succession numérique d’un bout à l’autre. Mais on peut commencer par les chiffres extrêmes et graduellement venir au centre.
En travaillant avec les combinaisons chiffrées on peut agir différemment. On peut, en passant d’un nombre au suivant se concentrer sur chaque nombre un temps identique. Mais on peut s’attarder sur un nombre un certain temps et un autre sur le suivant. On peut même se concentrer un différent temps sur chacun de sept nombres.
Ici nous devons revenir pour une minute à la télévision colorée. Comme j’ai dit, pour la construction de la représentation colorée on utilise seulement trois couleurs : rouge, vert, bleu. La combinaison de ces trois éléments donne une nouvelle couleur. On peut changer la couleur résultante, en changeant l’intensité de ces trois composantes.
En changeant la durée de la concentration sur les nombres, nous changeons l’intensité de l’action de ce nombre.
Donc, du changement de la durée de la concentration sur les nombres séparés de la succession donnée, apparaît une autre sonorité. C’est pourquoi elle agit autrement. Dans la pratique fiez vous à votre intuition, bien que l’effet de restauration soit atteint à n’importe quelles durées des concentrations.
J’attire votre attention sur le point suivant. En se concentrant sur les nombres, vous devez en même temps vous rendre compte de vous-mêmes, sentir l’organisme, intérieurement le voir absolument sain. C’est important pour la restitution rapide de l’état normal.
Par cette méthode on peut traiter également d’autres personnes.
Pour l’acquisition de la santé-norme on utilise souvent des harmonisants, c’est-à-dire des textes ne comprenant que quelques phrases. Ces harmonisants correctement lus possèdent une grande efficacité. La méthode est semblable. On utilise une succession définie des mots, mais dans la méthode, que nous examinons, on utilise une succession définie des nombres.
Le mot est aussi le symbole. En effet, si on prend un objet, par exemple la table, il est facile de découvrir que d’autres peuples désignent cet objet par des mots différents. Néanmoins, bien que le mot soit un symbole, tous connaissent bien, la force qu’il possède. Cela s’exprime par ce que derrière chaque mot il y a une structure vibratoire énergétique et spirituelle.
Mais revenons au nombre. Pour s’exprimer au niveau fondamental, il faut dire que derrière chaque nombre, comme derrière chaque mot, il y a aussi une structure vibratoire spirituellement-énergétique. C’est ce qui leur assure l’efficacité.
À la base d’une telle approche on pourrait analyser de différents phénomènes de notre vie. Prenez, par exemple, la musique. La structure Spirituellement-énergétique vibratoire se trouve derrière chaque son. C’est pourquoi la musique peut exercer une telle influence frappante sur les auditeurs.
Vous comprendrez facilement que puisqu’il existe des séries de chiffres pour la guérison des maladies, il doit y avoir exister des séries en chiffre et pour la résolution des autres problèmes de vie.
Dans l‘existence il faut à chaque pas prendre des décisions. Eh bien, par exemple, accepter une offre d’emploi ou non; ce travail ou cette activité, vous aidera –t-elle dans votre développement, ou non; la situation existant pour le moment est elle favorable à quelque entreprise ou non; avez vous choisi le meilleur moyen pour la décision du problème se posant à vous ou non; un partenaire apparaissant à votre horizon vous convient il, ou non; votre désir coïncide-t-il avec ce dont vous avez besoin, ou non, et ainsi de suite à l’infini. Pour n’importe quel type de situation de vie une série de chiffre optimisant, vous aidera à résoudre le problème se posant devant vous.
De plus des séries de chiffres structurent la conscience pour une meilleure gestion des événements. Leur utilité consiste en cela. Des séries en chiffre peuvent vous aider beaucoup mieux venir à bout de plusieurs tâches et en général beaucoup mieux s’orienter dans le monde manifesté.
On peut s’y concentrer successivement : d’abord sur une, ensuite sur l’autre. Ou séparément, à des moments divers.
Ces séries de chiffre, pour la guérison des maladies, sont liées à la gestion provenant de la sphère spirituelle. Voilà pourquoi le travail avec les combinaisons chiffrées contribue au développement de l’esprit.
Cela aidera votre développement et l’établissement de l’harmonie avec le pouls de l’Univers.

Régénération d’organes
Voici quelques exemples des soins:

CREATION D’UNE CELLULE-SAUVEUR RÉGÉNÈRATRICE DES ORGANES DU COPRS PHYSIQUE
Les mots suivants : sauveur, immunité rétablissent le niveau cellulaire de santé d’un organe. Créez une cellule vivante. (Qu’elle soit de couleur lilas violet ou argentée). Conférez lui la fonction d’une cellule sauveur. Introduisez dans cette cellule le mot « sauveur » d’une couleur lilasviolet. Introduisez la combinaison chiffrée d’harmonie : 14111963 (date de naissance de G.P. Grabovoï). Introduisez le symbole de l’éternité sous la forme d’un huit vertical et le symbole de l’infini sous la forme d’un huit couché. (Si vous avez des maladies déclarées vous pouvez introduire les combinaisons chiffrées guérisseuses données par G.P. Grabovoï ou bien les trouver par voie radiesthésique). Vous pouvez à présent à l’aide de cette cellule régénérer des organes.

REGENERATION D’ORGANES
Créez une cellule vivante (vous devez « voir » et ressentir qu’il s’agit réellement d’une cellule vivante). Introduisez la cellule-sauveur dans l’organe malade et pilotez la suivant les aiguilles d’une montre. La cellule vivante sauveur commence à se multiplier et (re)construire l’organe.
Construisez l’organe jusqu’à ce qu’il ne s’illumine de la couleur lilas-violet d’un organe sain. (Ne vous préoccupez de l’endroit ou se déverse la maladie – le rejet est en train de s’opérer). Dans cette luminescence de l’organe sain, voyez les contours de l’organe de couleur naturelle. (Avant ce pilotage, vous pouvez étudier un atlas anatomique et vous rendre compte de la forme que doit avoir cet organe à l’état sain. Ne prenez pas en compte les couleurs de l’atlas, parce qu’ils représentent des organe non vivants, séparés du corps entier. A l’intérieur d’un corps vivant les organes possèdent une toute autre couleur. Pour cela il convient de la découvrir par la clairvoyance). Fixez le résultat en disant : « C’est manifesté ici et maintenant la pleine et entière volonté divine du Dieu unique».

REGERATION DE LA VUE
Vous introduire la cellule-sauveur directement dans le globe oculaire et la mutiplier suivant les aiguilles d’une montre, indépendamment de la pathologie existante. Les cellules malades s’autofiltreront ou bien rentrerons dans la norme.

REGENERATION D’ORGANES DU CORPS PHYSIQUYE DE L’HOMME
Crééez une cellule vivante « cellule-sauveur ». Multipliez la, créant une armada de cellules- sauveur (Vous pouvez remplir la galaxie de ces cellules). Formez l’image de l’organe sain. Introduisez ces cellules dans l’organe concerné (son image) remplissez d’une mosaïque de cellules. Si l’organe a été enlevé, dites : j’ai associé le contour idéal et sain (nommez l’organe) à celui de l’organe enlevé. Si l’organe n’a pas été enlevé et qu’il est simplement malade dites : j’ai associé le contour d’un organe parfaitement sain (nommez et organe) à celui de l’organe malade. Voyez cet organe devenir sain et luminescent. Ancrez le résultat. Si vous êtes bien intitié vous pouvez réussir à régénérer l’organe du premier coup. Si vous êtes un débutant répétez cette technologie mantes fois, par exemple deux fois par jour, jusqu’à ce que l’organe se matérialise.