Arts énergétiques de santé, de la tradition au quantique

chroma thérapie

Ces couleurs qui nous font du bien… 
chromothérapie. Ces couleurs qui nous font du bien. Chrmathérapie matière, ou molléculaires. Chromathérapie  par lumière colorée, chrmoacupuncture... Mettre de la couleur dans notre vie est quelque chose que nous utilisons tous : dans le choix de ce que nous portons, dans notre environnement, et même dans notre assiette ! 
Dans la médecine chinoise,  les 5 éléments associés aux 5 saisons de l’énergie, aux points cardinaux, sont représentés par une couleur qui est celle de leur équilibre. Ainsi le feu est rouge, le Métal blanc, le Bois vert, la Terre jaune, et l’Eau noire… Lorsque nous voulons harmoniser une énergie nous utilisons la couleur de l’élément. Nous sommes là dans une utilisation thérapeutique de la couleur dite « moléculaire». C’est la couleur de la matière qui entre en résonance avec nos propres fréquences. 
Au-delà de la couleur « matérielle », il y a la lumière ! La lumière dite blanche, qui, lorsqu’elle est polarisée, nous donne à voir les magnifiques couleurs de l’arc en ciel. C’est avec ces couleurs lumières que l’on peut obtenir des résultats étonnants sur un grand nombre d’affections. 
Il existe plusieurs approches en chromothérapie, et autant d'appellation... Encore un domaine d'application où il n'est pas facile de s'y retrouver....
"Toute la matière, corps humain compris, est composée d’atomes ou de champs atomiques, qui vibrent selon des longueurs d’onde déterminées. L’effet thérapeutique de la couleur sur l’organisme humain est lié à la nature oscillatoire de nos cellules : le malaise, le symtôme ou la maladie, en fait, ne sont rien d’autre qu’une dysharmonie du rythme vibratoire cellulaire sur lequel les couleurs ont un pouvoir harmonisant." 
Les soins énergétiques par la lumière colorée, équilibrent les processus vitaux et redonne harmonie et santé. Par la fréquence de la lumière colorée, nous envoyons des informations au cerveau, aux organes, au cellulles. Celles-ci vont équilibrer l’énergie originelle déréglée par le mode de vie moderne, de la maladie ou encore les émotions vécues. Ces thérapies peuvent traiter un grand nombre de pathologies et touchent aussi la conscience profonde.
 
 
Ma méthode....
Bilan énergétique, état des lieux, permettant d’établir quel méridien est affecté, et quel type d’énergie est perturbateur : froid, chaleur, humidité, sécheresse, telles qu’identifiées dans la médecine chinoise. 
les 6 énergies lumière. Chaleur, froid, humidité, sécheresse, vent yin, vent yang.  La couleur de traitement est choisie en fonction du type d’énergie perturbante et du résultat souhaité en profondeur et en superficie... 
Un petit instrument, semblable à une torche,  permet de projeter à travers un cristal, la couleur requise. 
* Localement sur les organes ou sur les structures affectées,
* sur les zones réflexes : oreilles, pieds, mains ou dos…   
* Au niveau du globe oculaire, pour les troubles psychiques, émotionnels… 
* Le long du parcours des méridiens, Et, sur les points d’acupuncture : c’est l'acupuncture lumière, ou chromacupuncture., ou encore la chromopuncture.
Utilisation de la chomathérapie en esthétique. Des résultats performants sont constatés sur le traitement des rides, les problèmes de peau, et la cellulite.... 
L'acupuncture lumière...ou  chromopuncture,  
acupuncture lumière, application de lumière colorée sur les points d'acupunctureelle repose sur une combinaison des connaissances de la recherche 
biophotonique, de la science des méridiens de la médecine traditionnelle chinoise et des connaissances sur les effets de la lumière colorée. D’après Peter Mandel, les méridiens du corps font également fonction de «canaux de transmission de lumière». Lorsqu’un point d’acupuncture ou une zone spécifique du corps est irradié avec de la lumière colorée, celle-ci est transmise par les méridiens jusqu’aux organes ou systèmes d’organes concernés. La théorie selon laquelle chaque longueur d’ondes de la lumière colorée est non seulement caractérisée par son niveau énergétique mais contient également des informations qui lui sont propres est un autre élément fondamental de la chromopuncture. Lorsque des informations sont transmises au corps par la lumière colorée choisie, elles provoquent une résonnance dans les cellules corporelles. De cette manière, les oscillations dissonantes des cellules corporelles peuvent être équilibrées et les cellules retrouvent leurs oscillations harmonieuses.
L’utilisation de la lumière colorée sur les points d’acupuncture permet une avancée essentielle de cet Art millénaire. Nous sommes au cœur de la vison énergétique, de l’acupuncture au quantique. Nous savons maintenant que les méridiens de la médecine chinoise, sont des circuits électromagnétiques, porteurs d’information, qui alimentent nos fonctions physiques, physiologiques et psychiques. Ils vibrent donc selon une fréquence qui leur est propre, et chaque point de chaque méridien vibre également sur une fréquence particulière.  
La stimulation des points par la lumière colorée agit avantageusement au niveau vibratoire de l’énergie elle-même, favorisant une meilleure réceptivité de la part des méridiens et des organes, et une intégration plus rapide de l’impulsion énergétique au sein du système. 
La lumière est le fondement et l’origine de tout ce qui vit et existe dans l’Univers. L’apport de lumière colorée au sein des canaux énergétiques du corps permet de réhabiliter en même temps les causes de la disharmonie et leurs affections déclarées physiquement.
De ce fait, le choix des couleurs est très déterminant dans le résultat de la chromopuncture. Ce choix est assez « technique »… Il repose sur l’organisation subtile des énergies entre elles : shao yin, shao yang, tai yin, tai yang, jue yin, yang min, opposition dans l’horloge, rapport zang-fu, etc… (comme dans ma technique d'acupuncture séquentielle).
Cette organisation se retrouve dans la chronologie des trigrammes du Yi King. A chaque point de chaque méridien, correspond un trigramme qui lui-même se retrouve dans la classification des couleurs.
Une pratique de l’acupuncture plus fine, non symptomatique mais subtile… La lumière colorée a la capacité de rétablir les meilleures conditions d’équilibre dans la complexité des méridiens. L’information subtile de ses hautes fréquences vibratoires, agit afin de rétablir une information cryptée que seul le point précis peut transformer, afin de la rendre vibratoirement intelligible aux énergies qui agissent jusqu’au niveau des cellules.
 

Quelques applications de la chromothérapie et chromacupuncture 
Traumatologie : coups, brûlures, piqûres d’insectes, entorses, cicatrisations post ou préopératoires, claquages musculaires, douleurs post chirurgicales, engelures, foulures, hématomes, tennis-elbow, traumatismes crâniens et séquelles amnésies…
Troubles divers : Troubles de la concentration, du sommeil. Énurésie, allergies, rhumes, bronchites, otites, sinusites… Problèmes de coordination, déficiences immunitaires, Maladies chroniques, douleurs, migraines, céphalées, rhumatismes, arthrose,  troubles hormonaux… cystites récidivantes, problèmes digestifs…. 
Rhumatologie : Arthrites, arthroses, algus valgus, cors aux pieds, épanchement de synovie, torticolis… 
Dermatologie : Acné, Rides, couperoses, aphtes, coups de soleil, eczéma, érhytèmes, escarres, herpès, hyper sudation, orgelet, panaris, psoriasis, vergetures, zona…
Psychologie : Anxiété, angoisses, dépression, fatigue, ruminations psychiques, hyperactivité, dyslexie, inhibitions…. 
Esthétique: rides, problèmes de peau, cellulite... 

Le rôle des couleurs dans la tradition chinoise

les couleurs en MTC

Origine du mot couleur: Yan Se.
Dans la langue moderne chinoise couleur se dit Yan Se mais dans l’ancienne Chine ce mot signifiait «expression faciale». Yan désigne l’emplacement entre les deux sourcils et Se veut dire qi (énergie). Dans le commentaire du célèbre érudit Duan Yucai il est dit: «La honte, le regret, la joie et les inquiétudes sont appelés Yan Se parce que le cœur d’une personne atteint le qi qui atteint les sourcils». C’est seulement sous la dynastie Tang que Yan Se a pris la signification de couleurs.
Les couleurs et la théorie des cinq éléments... Il y a environ cinq mille ans avant J.-C., pendant la période de Huang Di (l’Empereur Jaune), la population vénérait une seule couleur. Apres Huang Di, les empereurs ont choisi des couleurs comme symboles en fonction de la théorie des cinq éléments.
Les cinq éléments sont l’eau, le feu, le bois, le métal et la terre ce qui correspond respectivement aux couleurs noir, rouge, bleu-vert, blanc et jaune. Pour les anciens Chinois, les cinq éléments étaient la source de toute chose dans la nature.
Comme les cinq éléments sont la source de toute chose, les couleurs viennent aussi de ces cinq éléments. Basé sur la théorie selon laquelle «les couleurs sont là naturellement et les couleurs noire et blanche ont été les premières à apparaître», les gens ont graduellement établi une relation entre les couleurs et le principe des cinq éléments, qui guide le mouvement naturel des cieux et du Dao céleste. Les gens choisissent aussi leurs vêtements, leur nourriture, leur moyen de transport et leur logement en fonction des changements naturels des saisons, ce qui intègre aussi la théorie des cinq éléments.
Les couleurs standard.
Dans le système traditionnel chinois les cinq couleurs, noir, rouge, bleu verdâtre, blanc et jaune sont considérées comme des couleurs standard. Dans le Livre des Yi King (le livre des Mutations), le noir était considéré comme la couleur des cieux. L’expression «Les cieux et la terre d’un noir mystérieux» était ancrée dans la croyance des anciens pour qui le ciel du nord était d’une couleur noire mystérieuse. Ils croyaient que Tian Di (l’empereur des cieux) se trouvait dans l’étoile du Nord. En conséquence le noir était considéré dans la Chine ancienne, comme la couleur royale parmi les couleurs. Dans le diagramme du Taiji de la Chine ancienne, les noir et blanc étaient utilisés pour représenter l’unité du Yin et du Yang.
Dans la théorie des «cinq éléments», le blanc correspond à l'or, ce qui montre que les Chinois de l’ancien temps estimaient que le blanc symbolisait la clarté. Ceci le met au rang de couleur représentant la nature de la pureté, de l'éclat et la plénitude. La couleur jaune est la couleur du centre, symbolisant la couleur de la terre. En Chine, il y a une expression: «Le jaune génère le Yin et le Yang» estimant que le jaune est le centre de toutes les couleurs. Le jaune est la couleur orthodoxe positionnée dans le centre et c’est la couleur de la neutralité. Placé au dessus du marron, il est considéré comme la couleur la plus belle.
La couleur bleu-vert symbolise le printemps quand tout est rempli de vigueur et de vitalité.
Pendant la période pré-Qin, la symbolique des couleurs de l’ancienne Chine a commencé à montrer une tendance à la diversification. Afin de soutenir le cérémonial de la dynastie Zhou, Confucius a défini la couleur jaune, bleu vert, le blanc, le rouge et le noir comme des couleurs standard et supérieures. Il a relié les cinq couleurs à la bienveillance, la vertu et la gentillesse et les a incorporées dans les cérémonies officielles.
La couleur rouge symbolise la chance et la joie pour les Chinois. Pendant la dynastie Zhou la couleur rouge était vénérée. Lao Zi, d’un autre côté, disait que les «cinq couleurs rendaient les gens aveugles» au point que l’école de Dao a choisi comme symbole le noir.
Les couleurs et les saisons 
À cette époque, on attribuait à chaque saison une couleur et une direction. Le printemps était représenté par un soleil bleu-vert, le principal dieu gardien était un dragon bleu-vert et sa direction était l’Est. L’été était représenté par une lumière rougeâtre avec comme gardien une flèche rouge et sa direction était le Sud. L’automne était représenté par le blanc avec comme gardien un tigre et sa direction était l’Ouest. L’hiver était représenté par le noir avec comme gardien une tortue noire et sa direction était le Nord. La couleur jaune était la couleur symbolique des cinq empereurs légendaires de la Chine ancienne. En Chine, le jaune avait une signification symbolique particulière et était le centre des cinq couleurs, symbolisant la couleur de la terre.
En 211 avant J.-C., Qin Shi Huang a unifié la Chine. Il se conformait à la tradition de ses ancêtres. Il observait les objets, choisissait des symboles, distinguait le noir du blanc et respectait la vertu de l’eau. Il a décidé qu'octobre était le début de l’hiver avec comme couleur le noir. Quand Qin Shi Huang a accédé au trône, la couleur des habits et des drapeaux étaient le noir.
Les couleurs dans la peinture et la poésie 
Dans les peintures chinoises, le charme est principalement exprimé par l’épaisseur de l’encre. Cette pratique est connue sous le nom de «l’encre à cinq couleurs» et «irradier brillamment sans l’utilisation de couleurs éclatantes». Les superbes réalisations artistiques sont marquées par l’épaisseur ou la finesse de l’encre. La phrase «l’encre a en elle cinq couleurs» fait référence à cinq types d’ombres: calcinée, épaisse, cendre, mince et claire. Aux yeux d’un peintre, la couleur de l’eau est complètement différente d’une saison à l’autre. Elle est verte au printemps, vert-bleu en été, vert d’eau en automne et noire en hiver.
Différentes couleurs sont utilisées dans la peinture traditionnelle chinoise. Les styles de peinture de la cour royale sont souvent soulignés par des couleurs extraites de différents minéraux comme le Shi Qing (azurite), Shi Lu (vert minéral), Si Huang (jaune minéral), Zhu Sha (cinabre), Yan Zhi (cochenille),Qian Fen (poudre de plomb) et Ni Jin (peinture dorée). Leurs couleurs sont lumineuses et magnifiques. Les anciens Chinois étaient très doués pour extraire des couleurs d’un grand nombre de minéraux et de plantes. En raison de cela, les couleurs des peintures chinoises sont abondantes par leur éclat et leur richesse.
Les poésies et les peintures chinoises partagent la même origine. Leur relation est souvent décrite comme: «une peinture récite un poème et un poème dessine une peinture.» Les poèmes sont souvent remplis de couleurs vibrantes et beaucoup de poètes étaient des experts dans la description de couleurs. Le poète Cui Hu a crée une œuvre artistique merveilleuse avec des couleurs. Voici un extrait d'un de ses poèmes: «L’année dernière la beauté et les fleurs de pêche se reflétaient l’une l’autre dans le rouge». Le poète Bai Juyi a écrit dans Vers sur la rivière Mu: «L’eau est pavée de stries du soleil couchant, la rivière chuchotante vire au rouge.» Les deux versets ont peint au figuré la beauté des couleurs et sont appréciés des lecteurs depuis des milliers d’années. Ces poésies sont innombrables dans la culture chinoise.
Les couleurs dans la vie quotidienne 
À compter de la dynastie Qin, les couleurs ont commencé graduellement à avoir une fonction décorative. Après la dynastie Han, le jaune est devenu la couleur symbolique spéciale de la cour royale à cause de son éclat et son ombre rappelait celle de l’or. Les gens ordinaires n’avaient pas le droit de porter des vêtements jaunes.
À travers toutes les dynasties, les habits officiels de différents rangs étaient de couleurs différentes. En général, les gens considéraient les cinq couleurs secondaires comme étant les cinq couleurs inférieures. Pendant la dynastie Hang, le violet éclatant, souvent considéré comme une couleur extrêmement précieuse et rare, était utilisé pour les habits des fonctionnaires au dessus de la cinquième classe. Il était très apprécié par les membres de la cour royale. Les bordures violettes étaient considérées comme élégantes.
L'Etat de Qi était particulièrement bien connu pour ses habits brillamment colorés et sa soie. Plusieurs produits en soie qui ont été déterrés des tombeaux antiques ont gardé leurs couleurs originales, y compris le brun, le rouge, le noir, le violet, et le jaune. Beaucoup de caractères chinois modernes utilisés pour décrire les différentes nuances de couleurs contiennent le radical de la soie.
Selon l’ouvrage Shuo Wen Jie Zi (Explication des caractères et des expressions) 24 caractères sont utilisés pour décrire les couleurs de tissus en soie, dont le rouge, le vert, le violet, le rouge profond (cramoisi), le rouge lumineux, le rouge foncé (violet foncé), le bleu clair, le rouge orange, le blanc, etc. Toutes les nuances de couleur montrent combien la fabrication de la soie de l’ancienne Chine était extraordinaire.
Les constructions.
Les couleurs étaient largement utilisées dans l’agencement d’une ville, des murailles et des peintures. Par exemple, après la dynastie Ming, seuls ceux qui étaient apparentés à l’empereur pouvaient habiter des maisons aux murs rouges avec un toit aux tuiles jaunes. Les maisons des gens ordinaires devaient être construites de briques bleues avec un toit aux tuiles bleues. Cependant les couleurs utilisées pour les poutres travaillées et les colonnes étaient très riches. Un grand nombre de bâtiments avaient des tuiles noires et des murs blancs.
La poterie. 
La poterie chinoise et les objets en laque emploient des couleurs plus intenses. L'invention de diverses patines colorées a donné à ces articles une brillance et une apparence lustrée. Du célèbre Tang-SanCai (poterie vernie aux trois couleurs de la dynastie Tang) à la poterie vernie aux cinq couleurs, des articles vert pâle aux articles vernis blanc, de la porcelaine blanche et bleue aux lustres en céramique colorés, les différentes couleurs jouent un rôle principal dans leur beauté. La poterie colorée chinoise antique et la poterie noire représentent la première percée technologique de la poterie de l’ancienne Chine. Les articles en laque et les textiles chinois ont également présenté des modèles exquis et des couleurs magnifiques. Pendant la période des États Guerriers, la décoration des objets laqués a atteint un niveau sans précédent.
La tradition chinoise.
Dans la tradition folklorique chinoise, la culture de la couleur est encore plus riche. Le jaune est la couleur des empereurs. Les palais royaux, les autels royaux et les temples royaux emploient souvent la couleur jaune. Le jaune représente également le fait d’être exempt de soucis mondains. Par conséquent c'est également une couleur respectée dans le bouddhisme. Les vêtements des moines sont jaunes et les temples sont également jaunes.
Le rouge est l'une des couleurs aimées des Chinois. Dans la célébration de la nouvelle année, des vacances et lors des rassemblements, la couleur rouge est une obligation. Le pourpre est la couleur d'un présage de bon augure et d'une solennité adéquate. Parmi les Chinois, il existe l'expression « moineaux pourpres dans les poutres, portent la boue à deux, ils vont et ils viennent. ». Le blanc est la couleur du deuil. Les Chinois des temps anciens portaient des vêtements blancs et un chapeau seulement quand ils pleuraient leurs morts. Cette tradition est encore pratiquée aujourd’hui.
Dans la culture chinoise, on le voit donc, les relations entre la couleur et le métier à tisser, la couleur et l’art, la couleur et la poésie, la couleur et les coutumes étaient étroitement liées et inaltérables. Dans les temps modernes, particulièrement après les périodes sombres de la révolution culturelle, la couleur rouge a commencé à être associée au sang, à la violence, aux actions radicales et au danger
(Source: Epoch Times)

Quand la couleur guérit...

 couleur et santé, chromothérapie

Un article de Myriam Gablier
La couleur, loin d’être un ornement superflu, teinte notre monde et nous informe de beaucoup de choses. Pourrait-elle parfois nous aider à retrouver notre équilibre, à nous guérir ?
Depuis la nuit des temps, les vibrations des couleurs sont connues…

guérison
« Toutes les cultures dans l’antiquité utilisaient la couleur, la lumière pour guérir. À partir du 19e siècle des pionniers ont commencé à développer des systèmes plus cohérents et complets », rapporte le physicien Anadi Martel, président de l’International Light Association – l’association internationale de la lumière. En 1903 le Dr Neils Ryberg Finsen reçoit le prix de Nobel de médecine pour son utilisation de la lumière dans le traitement de la tuberculose. Depuis les années 1990, nous voyons une explosion de publications sur les effets thérapeutiques des couleurs et de la lumière.
guérison
Les souris du laboratoire de recherche sur l’épilepsie de la Faculté de Chatenay Malabry sont exposées pendant un temps précis à la lumière jaune de la Chromatothérapie. Leurs crises épileptiques disparaissent ou durent nettement moins longtemps qu’à l’accoutumée. Ces recherches font l’objet d’une publication scientifique par les professeurs Nicole Page et Pierre Bac et le Dr Agrapart. « Nous avons pu constater qu’en utilisant le jaune pendant 50 secondes, les souris étaient protégées des crises d’épilepsie et que cela avait des effets supérieurs à de nombreux antiépileptiques », rapporte le Dr Christian Agrapart, neuropsychiatre, acupuncteur et fondateur de la Chromatothérapie. Étonnant. Devenues très tendance, les approches thérapeutiques utilisant la couleur et la lumière semblent offrir des pistes prometteuses.

Et la lumière fut...

guérison
signatures fréquentielles chromothérapieCouleur ? Lumière ? Pourquoi parler des deux ensembles ? « La lumière est une octave de fréquence dans le spectre électromagnétique. Cette octave est perçue par notre système visuel comme une série de couleurs : les couleurs de l’arc-en-ciel », explique Anadi Martel 
par ailleurs co-inventeur du Sensora - un système de soin utilisant des stimuli lumineux. Tout comme nous le voyons lorsqu’un prisme décompose un rayon de soleil, le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, le violet… sont des fréquences particulières de la lumière, des vibrations lumineuses. Ainsi, parler de couleur nous conduit inévitablement à parler de lumière. « Il suffit de choisir une longueur d’onde dans la bande de rayonnement de la lumière pour voir apparaître une couleur. Mais le terme de couleur ne veut pas dire grand-chose. Il y a des milliers de rouges avec des longueurs d’ondes différentes, comme il y a des milliers de bleus ou de verts. Il convient de définir exactement le rayonnement électromagnétique avec lequel travailler », complète le Dr Agrapart soucieux d’exactitude.
Et c’est parce que la matière de notre organisme serait elle-même vibration, qu’une fréquence lumineuse pourrait interagir avec. En effet, la mécanique quantique nous informe que nos atomes sont composés de particules élémentaires qui sont par essence des paquets d’ondes - sauf lorsqu’ils sont mesurés auquel cas ils deviennent des particules. Nous savons aussi maintenant que l’organisme humain émet à tous les niveaux – atomique, moléculaire, cellulaire… - des ondes électromagnétiques. Cela est par exemple illustré par l’utilisation dans le milieu médical de procédés comme la magnéto ou encéphalographie, l’image à résonances magnétiques, des procédés qui captent nos signaux électromagnétiques. Ce n’est plus un mystère : notre corps physique est aussi un « corps énergétique ». Et ce n’est rien de nouveau. De nombreuses traditions parlent de l’existence d’anatomies énergétiques - méridiens d’acupuncture, chakras, nadis, aura... « L’idée est que la matière est une densification de la lumière et que différents stades de densification existent autour du corps physique. Cela forme des enveloppes énergétiques qui s’emboîtent comme des poupées russes », indique le Dr Dominique Bourdin, co-élaborateur de la Chromothérapie.

Dialogues colorés..guérison

signatures fréquentielles chromothérapie« Lorsque nous comprenons que l’organisme est un ensemble de fréquences, nous comprenons que les couleurs qui sont des vibrations lumineuses spécifiques, peuvent entrer en résonance avec ses différents niveaux. Tout le travail consiste alors à étudier les couleurs et mesurer les modalités de leurs interactions avec les organismes vivants, afin d’avoir un effet thérapeutique », renseigne Ma Prémo, psychothérapeute co-développeuse du Sensora. Choix des fréquences lumineuses, de la zone et du mode d’application sur le corps humain, élaboration d’un temps et d’un rythme d’exposition… Les possibilités sont nombreuses. Utilisation de pigments, de supports colorés, de filtres de couleurs, de lasers de faible niveau, de lumière continue ou pulsée, d’applications externes ou interne… Il n’existe pas « une » forme de thérapie par la couleur, mais de multiples alternatives qui sont plus ou moins simples et accessibles par tout un chacun, ou médicales et nécessitant une technologie avancée.
guérison
Les effets ? Nombreux. Tant sur le plan physique, qu’énergétique ou psychologique. « Prenons une maîtresse de maison qui vient de se brûler. Vous irradiez. La douleur disparaît dans la demi-heure qui suit et la cicatrisation se fait en 24h. Une autre possibilité est de travailler sur les yeux auquel cas, vous informez directement le cerveau. Cela peut avoir un impact sur les déséquilibres psychiques. Enfin, vous pouvez travailler sur les points d’acupuncture, l’approche devient encore plus complexe », spécifie le Dr Agrapart, neuropsychiatre et acupuncteur. « J’ai vu des cas qui frisent le miracle. Des personnes descendues à 35 kg à cause de cancers très avancés, ont repris leur poids normal en l’espace de deux mois et certaines se sont guéries. Et c’est sans compter les résolutions émotionnelles que nos soins peuvent provoquer », rapporte le Dr Bourdin qui propose, entre autres, avec la Chromothérapie des cycles de couleurs. Certaines expériences d’élargissements de conscience pourraient même être au rendez-vous.

Voyages psychiques...

guérison
signatures fréquentielles chromothérapie« Le cerveau a cette tendance naturelle d’entrer en résonance avec un stimuli externe. Lorsque nous l’exposons à des pulsations lumineuses, nous pouvons l’entraîner à aller dans des fréquences correspondant à différents états mentaux. Nous pouvons donc induire des états de conscience élargie qui peuvent être utiles dans le traitement de troubles psychologiques », renseigne Anadi Martel.
guérison
Gisèle, qui souffre de dépression, est allongée sur le fauteuil du Sensora. Plongée multisensorielle : la séquence de couleurs proposées est accompagnée d’un bain sonore, le fauteuil sur lequel elle est allongée lui impulse aussi de fines vibrations. Gisèle se détend progressivement. Surprise, elle se voit dans un lac, accompagnée d’un enfant. L’expérience est intense, elle sent qu’il se joue des choses importantes pour elle. Percevant des trésors au fond du lac, elle fait rentrer l’enfant à l’intérieur d’elle afin de le protéger et de pouvoir plonger. « Là je vois des rayons, des couleurs, la vie, les poissons qui sourient, le sable doux. Ils nous bercent dans leur valse », témoigne-t-elle. Gisèle a la sensation d’être redevenue entière. Elle se sent en contact avec une source de vie précieuse qui lui fait comprendre que tout ne fait qu’un. Cette séance sera décisive dans la progression de son état. « Cette combinaison particulière d’éveil et de relaxation est induite par la modulation de lumière, sans aucun effort conscient de la part des sujets. Elle a des points communs avec les états méditatifs et possède un grand potentiel d’intégration thérapeutique », conclu une étude clinique menée en 2013 sur le Sensora et publiée dans le Journal of advances in Mind-body medicine. La couleur pourrait être aussi nous faire voyager dans d’autres dimensions ?
guérison
La couleur dans la litho thérapie.
Les pierres outre leur couleur, ont leur propre signature énergétique, vibratoire.
Pierres et chakras:
Lithothérapie: activation des chakras par les pierres précieuses et semi précieuses.
. Chakras, éléments, fonction, et pierres associées :
Retrouvez-moi sur facebook! Et merci d'aimer mes pages, de les partager !!!!

 
L'énergie du bien-etre 
"L'esprit du tai chi"
"Editions Spirales, ebooks bien-être"
"Feng Shui Tao"
"La maison du bien-être, produits magnétiques Nikken"
"Cleanergy"
"Cieaura, les hologrammes du bien-etre" 
"Quantum Health Technologie"